Populations isolées / monde rural

De nombreux enfants en Asie du Sud-Est naissent dans un milieu rural dont les conditions sont souvent précaires. Les enfants sont appelés à travailler très tôt dans les champs. C’est souvent le seul moyen qu’ont les parents d’assurer leur subsistance. Épuisés par les travaux des champs, les jeunes n’ont souvent pas la concentration nécessaire pour suivre les cours, quand ils ont la possibilité d’aller à l’école.

L’endettement des familles ne permet pas non plus de prendre en charge les frais d’une scolarité dans le secondaire, et encore moins à l’université. En Asie du Sud-Est, les lycées et universités sont exclusivement dans les grandes villes, si ce n’est dans la capitale. Eloignées de ces centres d’activités, les familles de paysans n’ont souvent pas les moyens de payer un internat en plus de frais de scolarités élevés.

  • Le salaire moyen d’un agriculteur en Thaïlande est de 150€ par mois soit 100€ de moins que le salaire moyen national.
  • Au Laos, au Cambodge ou en Birmanie, plus de 70% de la population vit à la campagne.
  • Le Cambodge ne comptait en 2012 que 433 lycées, dont une bonne partie sont à Phnom Penh, la capitale.
  • Les Philippines souffrent d’un exode rural massif vers les villes de Manille et Cebu. Les îles de Samar et Leyte subissent des catastrophes climatiques qui obligent les populations rurales à migrer, ne pouvant plus se nourrir.
  • Aux Philippines, 100% des jeunes finissent le primaire à Manille contre 30% sur l’île de Mindanao

Le parrainage couvre en moyenne les frais liés à la scolarité d’un enfant

S’il est parrainé par Enfants du Mékong, un enfant peut acheter le matériel scolaire, payer les transports, et suivre des cours supplémentaires pour réussir ses examens. En plus de cela, le parrainage propose aux familles un dédommagement (souvent distribué sous forme de sacs de riz) pour compenser le fait que leur enfant ne travaille plus.

Les centres et foyers accueillent les jeunes issus des familles les plus isolées. Proches des collèges, lycées et universités, ils permettent aux élèves d’étudier sereinement sans se soucier de préoccupations matérielles.

Les centres encouragent également leurs étudiants à donner gratuitement des cours supplémentaires dans les villages qui en ont besoin. C’est aussi une manière pour les jeunes parrainés par Enfants du Mékong de rendre ce qu’ils ont reçu en aidant les plus jeunes. Ils s’engagent ainsi pour le bien commun de leur pays.

Les parrainages pour les enfants de populations rurales isolées

Soutenez l’action de Enfants de Mékong auprès des enfants de populations rurales isolées en Asie du Sud-Est

Je parraine

Nos projets de soutien aux enfants de populations rurales et isolées

Progression : 50%

Collecté : 20 030,00€ sur 39 547,06€

Progression : 41%

Collecté : 10 313,06€ sur 25 152,94€

Progression : 25%

Collecté : 20 820,00€ sur 83 115,29€

Progression : 32%

Collecté : 11 350,00€ sur 34 925,88€

Laos Nasavanh enfants prières L-2415 Construction d’une nouvelle école pour les enfants de Nasavanh
Progression : 92%

Collecté : 49 944,25€ sur 53 862,35€

Etudiants Dumaguete Philippines
Progression : 55%

Collecté : 21 314,65€ sur 38 396,47€

Enfants du Mékong
Enfants du Mékong Contactez-moi