Achat de vélos pour nos filleuls vietnamiens

Progression : 5%

200 € sur un objectif de 3 671 €

Présentation du projet

Les régions de Quang Nai et Binh Dinh, au cœur du Vietnam, révèlent de grandes disparités économiques. Les jeunes de ces communautés se voient souvent entravés par une réalité décourageante : les écoles sont éloignées de leur maison, à près de 4 kilomètres, représentant un long trajet à parcourir à pied deux fois par jour. Dans les 4 villages où Enfants du Mékong intervient, le décrochage scolaire est fréquent car de nombreux jeunes restent donc travailler avec leurs parents.

Face à cette problématique, nous avons décidé d’agir avec Sœur Sai avec qui nous collaborons depuis 30 ans. Notre objectif est de soutenir 50 jeunes de villages éloignés en leur offrant un vélo. Ce simple moyen de transport incarne l’espoir d’un accès à un avenir meilleur. En échange de ce cadeau, chaque bénéficiaire s’engage à être assidu à l’école. 50 jeunes défavorisés et déterminés ont été sélectionnés pour bénéficier de cette initiative.

MERCI pour votre aide et pour votre soutien !

Les points forts du projet

  • L’achat de nouveaux vélos permettra à 50 jeunes de se rendre facilement à l’école et ainsi faciliter leur accès à l’éducation.
  • Enfants du Mékong connait bien Sœur Sai, porteuse de ce projet.
  • Les jeunes qui recevront ce vélo s’engageront à être assidus en cours.

Contexte et besoin

La réalité quotidienne des habitants est marquée par la précarité. La plupart des parents exercent des emplois de journaliers, louant leur force de travail à des propriétaires terriens environnants, faute de posséder des terres. Certains sont pêcheurs tandis que d’autres collectent du bois pour en faire du charbon. Ces occupations, loin d’être stables, offrent des rémunérations insuffisantes pour subvenir aux besoins fondamentaux des familles.

Dans ce contexte économique fragile, le décrochage scolaire est malheureusement répandu, en particulier durant les années collège. Les enfants, contraints parfois de contribuer aux revenus familiaux ou démoralisés par les difficultés financières, abandonnent souvent leurs études.

La responsable locale

 

Sœur Sai sillonne régulièrement différentes régions du Vietnam et fait part à Enfants du Mékong des besoins du terrain. Récemment, Sœur Sai s’est rendue dans les villages d’An Diem, Bau Goc, Nhon Ly et An My. Des responsables caritatifs locaux lui ont confié leur inquiétude face au décrochage scolaire des jeunes.

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact