Foyer de Kon Xom Luh

À travers ce parrainage collectif vous aider à financer les dépenses du centre d’accueil de Kon Xom Luh au Vietnam.

Je parraine

Progression : 40%

Enfants parrainés : 9 sur 22

Les Bahnars : une minorité ostracisée

Dans les Hauts Plateaux Vietnamiens, à l’écart des chemins touristiques et du développement du pays, vivent les Bahnars. Cette minorité ethnique regroupe plus de 250 000 personnes au Vietnam. Comme les Jarais, également présents dans la région, les Bahnars ont leur langue, leurs coutumes, leurs traditions. Les villages des minorités ethniques sont souvent à l’écart de la société vietnamienne. Une grande partie des terres est devenue la propriété de firme exploitant le caoutchouc. Cet région vallonnée est propice à la plantation d’hévéas, mais aussi de caféiers et de poivriers. D’autre part, de nombreuses familles ethniques ont vendu leurs terres à des prix peu avantageux sans réaliser la perte que cela représentait.

Les enfants sont éloignés des centres scolaires et l’insertion dans la société est difficile. L’école est dispensée en Vietnamien, qui n’est pas la langue maternelle des Bahnars. Si l’on ajoute à cela des trajets d’une ou deux heures pour se rendre à l’école, on comprend le décrochage massif qui sévit dans la région.

Un foyer d'accueil nécessaire

Dans ces conditions, on comprend l’importance du pensionat de Kon Xom Luh. Ouvert à tous, même aux plus pauvres, il accueille les enfants les enfants Bahnars à quelques centaines de mètres de l’école. Ouvert il y a plusieurs années par les sœurs de la Divine Providence, ce foyer est une nouvelle maison, une nouvelle famille pour les enfants Bahnars.

Sœur Tuyet est responsable du programme du foyer de Kon Xom Luh. Elle gère avec d’autres sœurs le fonctionnement du centre. C’est elle aussi qui s’occupe des inscriptions des jeunes à l’école, au collège ou au lycée, allant jusqu’à payer tous les frais de scolarité. Pour les familles les plus pauvres, les frais annexes sont également pris en charge ; achat des uniformes, du matériel scolaire, etc.

La vie au foyer est aussi studieuse que joyeuse. Les enfants restent de manière assez libre et peuvent rentrer chez eux tous les mois. Chaque trimestre, les Sœurs organisent des rencontres avec les parents d’élèves. Elles savent que l’implication des parents est essentielle pour la réussite des enfants. C’est d’autant plus vrai que la plupart des parents ne savent ni lire ni écrire, beaucoup d’entre eux n’étant jamais allés à l’école.

Je soutiens le foyer

Le sourire des Bahnars

Et votre parrainage dans tout ça ?

Les jeunes du foyer apprennent à faire du lait de soja.

En parrainant le foyer, vous permettez à ces enfants de poursuivre leur scolarité. Le parrainage coûte 28€ par mois, soit 7€ après déduction fiscale. Cet argent est essentiel pour permettre au centre d’accueillir les enfants les plus pauvres. Il servira à acheter de la nourriture, des vêtements, à payer les frais de scolarités des enfants, les fournitures scolaires et les uniformes. Enfin, votre parrainage sert aussi aux besoins particuliers des jeunes : l’achat des médicaments ou l’organisation des activités extra-scolaires.

Avec un parrainage collectif, vous recevez chaque année des nouvelles du foyer. Vous le voyez grandir, suivez les différents projets et les résultats scolaires des jeunes. Et si vous avez la possibilité d’aller au Vietnam, rendez-vous dans les Hauts-Plateaux pour rencontrer les jeunes et visiter ce magnifique foyer !

Je parraine le centre

Découvrez nos besoins pour aider les minorités ethniques