Aux confins de la Birmanie

Difficile d’imaginer endroit plus reculé que le village d’Ura Kahtawng. Dans cet endroit perdu au bout du monde, notre association agit pour aider les familles les plus pauvres à scolariser leurs enfants.

Je parraine

Progression : 72%

Enfants parrainés : 21 sur 29

Comment font-ils ?

La photo est belle. Une trentaine d’écoliers de tous âges sourient, encadrés par leurs professeurs. En toile de fond, la jungle et la montagne. Les uniformes sont comme toujours d’un blanc immaculé. Impossible en voyant cette photo d’imaginer ce que ces élèves ont enduré pour arriver ici. Impossible d’imaginer le chemin boueux qui traverse la jungle. Impossible d’imaginer les familles d’une pauvreté alarmante. Impossible d’imaginer tous les trafics qui sévissent dans cette région de la Birmanie. Impossible d’imaginer les milices armées qui passent dans les maisons pour enrôler des enfants.

Impossible d’imaginer tout cela. Grâce à l’école, sur la photo, tout le monde sourit. Pour éviter la guerre, la misère, le trafic, l’école est la solution. Et ces enfants en sont conscients.

Photo de classe dans l'etat Kachin
L’école est une chance : ces élèves birmans en ont bien conscience.

L'état Kachin : région de tous les trafics

Nous sommes dans l’Etat Kachin, tout au nord de la Birmanie, à quelques kilomètres de la frontière chinoise. Les Kachin sont fiers de leurs racines, de leurs traditions et de leur région qu’ils considèrent comme un état à part entière. Ainsi depuis plusieurs décennies les Kachin sont en lutte contre les militaires birmans, qui représentent le pouvoir central qui cherche à assoir sa domination. Des combats entre l’Armée Indépendante Kachin (KIA) et la Tatmadaw (l’armée birmane) éclatent régulièrement. Les populations sont les premières à subir ce conflit, avec une situation économique précaire et une mobilisation militaire à raison d’un enfant par famille qui doit servir dans la KIA.
Les riches ressources naturelles de l’État Kachin ajoutent à la convoitise dont il fait l’objet. Les grandes entreprises chinoises à proximité, de connivence avec le gouvernement birman, exploitent de manière sauvage les ressources de cette zone, telles que la jade et l’or.  En outre, la proximité de la frontière chinoise donne lieu à de nombreux trafics, notamment de femmes à destination de riches Chinois, d’organes ou encore trafic de drogues…
En raison de ce long conflit politique, les villages situés dans la zone contrôlée par l’armée d’indépendance kachin ne peuvent être développés et l’aide humanitaire n’y arrive pas du fait de leur très grand éloignement de la ville principale et des bourgs. Pour se rendre à Ura KahTawng, il faut en effet voyager sur de la piste, puis prendre le bateau puis marcher pendant 2 jours. La route est assez rocailleuse et boueuse, surtout en saison des pluies. Notre mission : aider là où personne ne va.

Je parraine un enfant du village d’Ura Kawtawng.

Notre mission : aider là où personne ne va.

Qui sont les enfants parrainés ?

Les familles vivent de leur culture traditionnelle à flanc de montagne (culture du riz) et de la chasse, mais les récoltes et les produits de leurs fermes ne sont pas suffisants pour la consommation familiale annuelle. Entre la guerre, les changements de climat et les conditions de culture, les quantités récoltées sont instables d’une année sur l’autre. Il n’y a pas d’autre travail dans la région.

Avec l’aide de monsieur Zau, qui vit dans le village, nous avons identifié les enfants à aider en priorité, sur la base de deux critères : pauvreté et motivation. Loin de tout, ils sont d’autant plus motivés pour recevoir une instruction, apprendre et continuer leurs études le plus longtemps possible. Tous nous ont confié que leur rêve était d’avoir un métier stable pour pouvoir aider leur famille.

Pour 28€ par mois, 7€ après déduction fiscale, vous aidez un enfant Kachin à poursuivre ses études. Vous lui permettez d’acheter tout le matériel scolaire, et permettez à sa famille d’avoir un complément de revenu pour se nourrir convenablement. Lorsqu’il sera au collège puis au lycée, votre filleul(e) pourra être hébergé dans un petit foyer soutenu par notre association : c’est donc pour lui une chance inestimable de reprendre en main son avenir !

Parrainez un enfant d'Ura Kahtawng