Soutenir une classe maternelle au Centre Mérieux, au Cambodge

Progression : 94%

32 105 € sur un objectif de 34 012 €

Présentation du projet

La classe maternelle du Centre Docteur Christophe Mérieux a ouvert en 2013 pour répondre aux besoins des familles des bidonvilles de Phnom Penh. Une classe le matin, une classe l’après-midi, encadrée par Sra Em, l’institutrice, et Pheary, son assistante.

Maternelles Centre Mérieux, CambodgeDepuis la réouverture des écoles à la suite du Covid, en janvier 2022, la classe est séparée en deux. Pheary est institutrice pour les élèves les plus jeunes (4 ans), Sra Em s’occupe de la classe des plus âgés (5 ans).

Cela permet d’accueillir 48 élèves, plutôt que 37 l’année dernière, grâce au doublement du ramassage scolaire.

Solution proposée : les enfants de la nouvelle classe maternelle bénéficieront des mêmes activités que les deux classes déjà existantes et d’un repas équilibré.

LES ELEVES VOUS REMERCIENT pour votre soutien qui leur permettra d’avoir accès à l’éducation !

Les points forts du projet

  • L’ouverture d’une nouvelle classe maternelle permettrait dans un premier temps d’accueillir une quinzaine d’enfants.
  • Le gouvernement souhaite développer les classes maternelles.
  • Fournir un environnement sain, en plus de l’enseignement reçu, où chaque enfant reçoit l’attention dont il a besoin.
  • Si les besoins continuent d’augmenter, nous avons la capacité de transport pour doubler le groupe.

Maternelles Centre Mérieux, Cambodge

Contexte et besoin

Le ramassage scolaire se fait par le chauffeur du Centre à 7h30. Les institutrices animent leur groupe chacune de leur côté (comptine, anglais, sport, lecture, hygiène…).

A 10h30, les enfants déjeunent au Centre. Ils sont raccompagnés chez eux à 11h avec le mini van. Le trajet de retour est fait avec le groupe de l’après-midi qui suit le même programme que le groupe du matin.

Les bénéficiaires

Les enfants vivent dans les quartiers pauvres de Phnom Penh, répartis dans quatre zones. Lorsque les parents travaillent, ils sont laissés à la maison parfois seuls, avec leurs grands-parents, une tante… Ils ne reçoivent pas d’éducation et grignotent dans la journée.

Une fois que les enfants quittent l’école maternelle, nous souhaitons maintenir le lien avec la famille grâce au parrainage.

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets