Soutenez des enfants Edê sur les hauts plateaux vietnamiens

Les Edês sont une minorité ethnique vivant dans une grande pauvreté sur les Hauts Plateaux Vietnamiens.

Je parraine

Progression : 95%

Enfants parrainés : 45 sur 47

Quelque part, sur les hauts-plateaux du Vietnam

Le Dak Lak est l’une des régions les plus inaccessibles et rurales du Vietnam. Oubliée par le tourisme fleurissant partout ailleurs, elle a longtemps été terre d’accueil pour les nombreuses minorités ethniques ayant fui le Nord du pays après 1954 et la victoire du communisme.

Aujourd’hui encore, les ethnies Edé, M’Nong ou H’mong entre autres cohabitent dans ces hauts plateaux, avec pour chacun une langue propre, des traditions culinaires et vestimentaires, et des caractères bien différents. La grande pauvreté se niche dans de magnifiques décors vallonnés au milieu des plantations de café, de poivre, ou d’hévéas.

Dans cette région, loin de l’effervescence de Saigon, le village tient encore un vrai rôle rassembleur, hiérarchisé, dans l’épanouissement de chacun. On vit au sein d’un village comme dans l’intimité d’une famille, les groupes d’enfants se mélangent sous nos yeux sans qu’il soit évident de différencier les frères et sœurs des voisins, et les rôles sont répartis selon les besoins de tous.
Il est très fréquent ici que les plus pauvres soient aidés par l’ensemble du village pour assurer le minimum vital. Des sacs de riz, un toit, quelques habits : les mendiants sont très rares au Vietnam, l’entraide y est encore très présente. Le parrainage individuel n’entraine donc aucune jalousie : tout le monde se met d’accord rapidement sur les familles à aider en priorité, et cette aide est la bienvenue !

Qui sont les Edês ?

L’histoire du Vietnam recense de nombreuses injustices, violences et discriminations envers les minorités ethniques. Elles ont souvent été forcées de se réfugier dans la région des Hauts Plateaux. Faisant parties des couches les plus pauvres des vietnamiens, l’Etat met en place des politiques afin de les aider. Néanmoins, ces aides ne sont pas systématiques et ces populations restent très pauvres et souvent sans terres, comme c’est le cas pour la plupart des familles de vos filleuls.

Une famille des Hauts Plateaux devant leur maison traditionnelle.

 

La plupart des familles que nous aidons recherchent chaque jour du travail. Ils aident dans les plantations de café, dans les rizières, ou épluchent des noix de cajou.

Les Edês (parfois orthographié E’Dê ou encore Eddé) ont à cœur de garder leurs coutumes et leurs traditions. Ils ont leur propre dialecte, mais comme les cours sont dispensés en vietnamien, les enfants sont considérablement pénalisés dans leur scolarité. Les hommes du village que nous soutenons sont, pour beaucoup, sujets à des problèmes d’alcoolisme. Les violences familiales sont fréquentes.  D’autres parents (le plus souvent, le père) ont abandonné leurs enfants, partant refaire leur vie sans donner de nouvelles.

En savoir plus sur le peuple Edê.

Le parrainage : une solution qui fonctionne !

Pour répondre à ces nombreuses difficultés, l’éducation est comme souvent une solution efficace. Aider les enfants Edê à aller à l’école leur permettra d’apprendre le vietnamien, de faire des études, et de sortir leur famille du cycle de la pauvreté.

Notre bénévole locale en visite chez une famille aidée.

Le parrainage individuel est un soutien financier et moral. Pour 28 € par mois, soient 7 € par mois après déduction fiscale, vous permettez à un enfant d’acheter le matériel scolaire, l’uniforme, de payer le transport et parfois des cours complémentaires. Une partie du parrainage sert également à la famille, pour compenser le fait que leur enfant ne travaille plus. Par l’échange de courrier, vous aidez votre filleul à reprendre confiance en lui, à croire en ses capacités et en son avenir.

Les enfants parrainés sont choisis sur des critères de pauvreté et de motivation pour l’éducation. Sur place, ils sont suivis par des bénévoles locaux, qui connaissent les familles et leurs besoins, et veillent à ce que les enfants continuent leur scolarité.

Parrainez un enfant Edê !

Rejoignez l’aventure du parrainage, et permettez à un enfant de la minorité Edê d’aller à l’école. Si vous prévoyez un voyage au Vietnam, partez rencontrer votre filleul, pour un grand moment d’émotion !

Je parraine

D'autres parrainages en attente