Aide aux enfants Kachin

Au nord de la Birmanie, l’état Kachin est une zone déchirée. Entre les conflits armés et le trafic de drogue, il faut beaucoup de motivation aux jeunes pour s’accrocher à la scolarité, et comprendre que l’école leur apportera de meilleurs lendemains.

Je parraine

Progression : 80%

Enfants parrainés : 16 sur 20

3e exportateur mondial d’opium le nord de la Birmanie est également tristement connue pour le trafic humain (prostitution, travail forcé) qui s’y développe, notamment dans les zones frontalières. Le rêve de beaucoup de Birmans est encore de quitter le pays pour avoir l’opportunité d’avoir une vie meilleure.

Dans ce contexte tendu, Enfants du Mékong soutient deux foyers, pour accueillir les filles et les garçons ayant envie de poursuivre leur scolarité. Ces foyers, tenus par des sœurs, permettent de maintenir à l’abri les enfants des ravages de la drogue, des recrutements d’enfants soldats et des mariages très jeunes ou grossesses non-désirées dues au manque d’éducation de la population.

Les filleuls accueillis viennent tantôt de camps de réfugiés, tantôt de villages isolésne comportant qu’une école primaire, ou des écoles dirigées par l’armée kachin, qui les obligent à être soldats par la suite.

Les frais de scolarité s’élèvent à 350 000 kyats par an, soit 195#, une somme que ces familles très pauvres sont incapables de payer. Certaines donnent la moitié, certains un peu moins, certaines encore ne peuvent rien donner du tout.

Votre parrainage permettra donc aux enfants les plus pauvres de vivre dans ces foyers, d’étudier sereinement, et de bénéficier de cours particuliers, en complément des cours de l’école publique d’un niveau assez médiocre.