Les Familles de Koh Lam

Aidez un enfant de cette région isolée de Birmanie.

Je parraine

Progression : 88%

Enfants parrainés : 23 sur 26

L'histoire des 3 villages

Trois villages, comme il en existe des centaines en Birmanie. Kholam, Kye Taung et Thein Phyan sont des villages isolés de l’état Shan, à l’est du pays. La plupart des habitants sont agriculteurs. Ils cultivent principalement du riz, du maïs, du piment et du sésame. Certains ont leurs propres terres, les autres pratiquent  une agriculture itinérante et n’ont pas de revenus stables. Les familles vivent dans des maisons faites principalement en bambous et bois. Ainsi avance l’histoire dans ces 3 villages, dans un grand dénuement certes, mais pas dans la misère.

Mais depuis février 2021, tout bascule. Un coup d’état, des représailles, la guerre. A cela s’ajoute le climat, de plus en plus rude. La pluie est devenue irrégulière : parfois absente ou trop faible, parfois trop abondante. L’emploi se fait rare, même dans l’agriculture. Sans travail régulier, les revenus déjà faibles deviennent instables. Les familles sont souvent nombreuses. Alors il faut limiter au maximum les dépenses. L’école coûte cher, alors que dire du collège ou du lycée ? Les enfants arrêtent leur scolarité les uns après les autres. Rares sont les jeunes encouragés par leurs parents à poursuivre leurs études. Ces derniers sont, pour la plupart, illettrés et ne savent pas comment accompagner leurs enfants dans leur scolarité. 

 

Sister Benedetta Phan distribuant un parrainage à une famille

Mais comme dans beaucoup d’histoires, le changement est possible. Sister Benedetta Phan est de ces héroïnes du quotidien. Instruite, elle parle très bien anglais et refuse la fatalité. Très soucieuse de soutenir les enfants dans leur scolarité et de les accompagner dans leur éducation, elle organise des activités pour les jeunes et rappelle sans cesse l’importance de l’école. Ayant déjà travaillé avec Enfants du Mékong, elle sait que l’éducation transforme des vies et que le parrainage est un outil incroyable !

Sister Benedetta vit avec deux autres religieuses dans le village de Kholam et connaît  très bien les villageois et leurs familles. Les sœurs visitent régulièrement ces familles et sont en contact régulier avec les parents des filleuls. Les encourageant fortement à pousser leurs enfants à aller le plus loin dans leur scolarité.

Dans les villages de Kholam et Kye Taung, il y a une école primaire, un collège et un lycée, ce qui n’est pas le cas dans les autres villages. Les enfants doivent donc venir à Kholam ou Kye Taung pour aller jusqu’au bout du lycée.

Je parraine

Le parrainage assure

L’objectif principal de ce programme de parrainage est de soutenir les familles dans la scolarisation de leurs enfants. Pour cela, votre parrainage sera distribué individuellement à chaque enfant afin qu’il puisse acheter du matériel scolaire ou payer les frais de scolarité quand les écoles ouvriront à nouveau. En attendant, il sert à acheter du riz et des produits de première nécessité. Alors que la Birmanie est encore en pleine crise du Covid, le parrainage aura une visée d’avantage sociale, pour venir en aide à ces familles démunies par la situation.

Votre aide extrêmement précieuse aura comme impact d’améliorer leurs conditions de vie et de favoriser leur réussite scolaire. Mais elle est aussi bien plus qu’un soutien financier. Avoir un parrain et une marraine à l’autre bout du monde a une signification toute particulière pour les filleuls ici dont les conditions de vie (familiales, matérielles…) sont difficiles. Le parrainage constitue un accompagnement moral considérable pour eux et vos encouragements à travers l’envoi de courriers (et particulièrement les lettres contenant des photos) sont importants pour votre filleul(e). Un grand merci d’avance !

Je parraine

Deux filleules du programme de Soeur Benedetta Phan

Parrainez un enfant pour lui permettre de continuer sa scolarité
Le parrainage est un moyen simple, concret et efficace pour permettre à ces enfants de poursuivre l’école. Pour 28€ par mois, soient 7 € après déduction fiscale, vous permettez à votre filleul d’acheter son matériel scolaire, et à sa famille d’avoir un complément de revenu. Votre filleul est accompagné, encouragé. Il a à présent toutes les cartes pour reprendre en main son avenir.

Comme pour tous les parrainages individuel, vous échangez des lettres avec votre filleul !

Je parraine