COVID-19: Situation au 05 mai 2020

Toutes nos équipes, tant en France que dans nos programmes de parrainages continuent l’action, pour certains en télétravail, afin de soutenir les enfants et les familles les plus vulnérables. Demeurons dans l’espérance !

Chaque semaine, nous actualiserons la situation dans nos pays d’action.

Image: CDC/Alissa Eckert, MS; Dan Higgins, MAMS

D’un point de vue global sur la région, le nombre de cas de Covid-19 est assez faible. Afin de prévenir la forte croissance de l’épidémie observée en Europe, les pays d’action d’Enfants du Mékong ont tous pris des décisions fortes : fermeture des frontières internationales, suppression des vols internationaux.

L’impact pour l’éducation est pour l’instant assez faible car la plupart des pays d’Asie du Sud Est tournent au ralenti sur cette période (fête des eaux ou vacances scolaires).

Grâce à notre maillage local de responsables locaux, l’action d’Enfants du Mékong est maintenue et plus que jamais nécessaire car ce sont les plus vulnérables qui risquent de souffrir encore davantage de cette pandémie. Sauf cas exceptionnels, et vous serez informés si cela concerne votre filleul, les parrainages et vos soutiens sont distribués aux familles et vont permettre, dans cette période de trouble, de subvenir aux besoins physiologiques des familles : distribution de sacs de riz, kits d’hygiène.

Evolution de la pandémie Covid-19 au 05 mai 2020

Actualité de chaque pays d’action d’Enfants du Mékong :

Vietnam    Cambodge Thailande

Birmanie Laos Philippines

 

VIETNAM : situation au 05 mai 2020

  • 271 cas et aucun décès
  • Le pays a pris des mesures efficaces avec une utilisation massive de masques et l’interdiction de réunion.
  • Le pays a réagi avec une grande rapidité à l’annonce du Covid, en fermant tout de suite ses frontières à la Chine dès la fin janvier. En période de nouvel an Chinois et Vietnamien, cela faisait déjà 2 semaines qu’il n’y avait quasiment plus de mouvements de population entre les deux pays.
  • Les écoles et universités restent fermées et vont rouvrir progressivement dans certaines régions.
  • Le confinement a pour autant des conséquences fortes pour les familles les plus pauvres qui ne bénéficient plus de la moindre rémunération.
  • Sur le premier trimestre 2020, le prix du riz sur les marchés mondiaux a augmenté de 29.5% et cette augmentation risque d’avoir de lourdes conséquences pour les familles qui consomment cette céréale tous les jours.De nombreuses demandes d’aide alimentaire sont remontées par nos bénévole locaux.

PHILIPPINES: situation au 05 mai 2020

  • 637 décès principalement à Manille et Cébu. Les villes de Manille et Cébu semblent ne pas avoir atteint leur pic et les populations sont confinées. Port de masques obligatoires, distance 1 m obligatoire.
  • Le pays est débordé par l’arrivée massive de travailleurs Philippins qui ont perdu leur emploi à l’étranger. Cette arrivée massive fait craindre une augmentation de Covid.
  • Les écoles sont fermées et une quarantaine se met en place partout : écoles/universités, mall, restaurants fermés… Pas de réouverture des écoles prévu avant septembre 2020
  • Arrêt des liaisons inter-îles (aériennes, maritimes, terrestres)
  • Le confinement a de lourdes conséquences pour les familles les plus pauvres qui ont du mal à se nourrir et dont l’activité a été pour la plupart suspendu. Les autorités locales ont accompagné les familles les plus pauvres en distribuant de la nourriture mais cette aide semble toucher à sa fin. Le déconfinement va être très douloureux pour les familles les plus nécessiteuses.

CAMBODGE : situation au 05 mai 2020

  • 122 cas seulement dans tout le pays et 2 cas encore hospitalisés
  • les écoles et centres scolaires restent fermés pour l’instant
  • Cours en ligne. Gros travail du gouvernement et d’EDM pour assurer les cours aux enfants.
  • Sur le premier trimestre 2020, le prix du riz sur les marchés mondiaux a augmenté de 29.5%. et cette augmentation risque d’avoir de lourdes conséquences pour les familles qui consomment cette céréale tous les jours.
  • Le confinement a de lourdes conséquences pour les familles les plus pauvres qui ont du mal à se nourrir et dont l’activité a été pour la plupart suspendu. Pour les deux mois qui viennent, vont être distribués contre signature, à chacune des 2 643 familles de filleuls du pays 50kg de riz en même temps que leur parrainage.

THAILANDE: situation au 05 mai 2020

  • Peu de nouveau cas en Thaïlande depuis début mai. Déconfinement progressif du pays et réouverture progressive des lieux communautaires. Blocage interprovince.
  • La région de Bangkok est en semi confinement, avec seuls les commerces de nourriture et les pharmacies ouvertes.
  • Toutes les écoles et universités (publiques et privées) sont fermées.
  • Des milliers de personnes, bloquées et privées de revenus, doivent s’en remettre aux distributions d’aide alimentaire et se disent prêtes à tout pour survivre. https://www.liberation.fr/planete/2020/05/03/en-thailande-le-covid-propage-la-pauvrete-et-la-famine_1787040

LAOS : situation au 05 mai 2020

  • 19 cas officiels au 05 mai
  • Le Laos a fermé ses frontières et ses écoles préventivement dans la semaine du 16 mars mais le pays va rouvrir progressivement au visa business.
  • Il n’y a pour l’instant pas de restrictions de déplacement pour les laotiens dans le pays. L’activité continue, ralentie uniquement par la fermeture des frontières

BIRMANIE : situation au 05 mai 2020

  • Les frontières entre les états ont été fermées depuis ce we / les écoles et trainings ont été fermés ainsi que les cinémas et les lieux publics
  • Les écoles et universités restent fermées
  • Conséquences économiques pour le pays : baisse du tourisme chinois (qui avait doublé entre 2018 et 2019) – fermeture d’usines notamment textile et forte baisse des exportations.
  • Le confinement a de lourdes conséquences pour les familles les plus pauvres qui ont du mal à se nourrir et dont l’activité a été pour la plupart suspendue.
  • Les familles les plus pauvres nécessitant notre aide ont été identifiés par les responsables locaux dans trois zones du pays et vont recevoir des denrées alimentaires et des produits de première nécessité pour un mois, contre signature sur une feuille d’émargement : 1535 familles de l’Etat Kayah (riz, huile, nouilles et savon),  60 familles de la région de Yangon (riz, huile, oignons, nouilles, œufs, épices et pommes de terre), 8 familles du Delta de l’Irrawady (riz, huile, épices, savon, lessive, médicaments …)

Plus que jamais, nous avons besoin de votre soutien ! Parrainez un enfant !