Rendre autonomes les enfants porteurs de handicap

Malgré une attractivité touristique toujours plus prégnante, le Népal figure parmi les 10 pays les plus pauvres au monde. Le handicap impose donc un défi supplémentaire à relever dans un pays où le handicap est encore souvent perçu comme une tare. 95% des personnes handicapées au Népal sont aujourd’hui sans emploi.

Je parraine

Progression : 63%

Enfants parrainés : 21 sur 33

Permettre l'autonomie de ces jeunes

Enfants du Mékong soutient un centre d’accueil pour 45 enfants et jeunes handicapés dans le sud du Népal à Bhairahawa. Du lundi au vendredi de 9h30 à 15h30 un personnel de 11 salariés veille à l’épanouissement des accueillis. L’objectif de l’équipe pédagogique est de rendre les jeunes le plus autonome possible pour que leur présence ne soit pas considérée comme un poids. La priorité est donc de rendre les enfants propres, qu’ils puissent aller eux-mêmes aux toilettes, se laver seul. Puis d’apprendre des rudiments de cuisine, de ménage, laver du linge etc.
Quelques-uns finissent par trouver un travail et tous gagnent en autonomie et sont capable de devenir ensuite une aide chez eux, donc d’être respectés.

Des petits séminaires d’une journée sont aussi proposés aux parents afin de les sensibiliser à l’éducation de leur enfant handicapé.

Chaque jour, le personnel du centre propose une heure et quart d’activités manuelles et artistiques. Tissage, couture, tricot, peinture…

Au-delà d’un moment de détente et de joie, le but de ces ateliers est de faire reprendre confiance à ces jeunes. La réalisation de projets concrets est aussi une étape importante vers l’autonomisation.

C’est l’heure de l’étude !

Au rythme de chacun, le personnel du centre donne entre une heure et une heure et demi de cours aux jeunes, pour leur apprendre à lire, écrire et compter.

Au Népal, presque 100% des jeunes en situation de handicap ne vont pas à l’école, et restent donc une charge importante pour leur famille.

Des petits séminaires d’une journée sont aussi proposés aux parents afin de les sensibiliser à l’éducation de leur enfant handicapé. Beaucoup de familles en effet n’ont aucune connaissance du monde du handicap, et ne réalisent pas que leurs enfants peuvent apprendre et progresser.

Depuis qu’il va au centre, Sugan est en mesure d’aller seul aux toilettes, de se laver et d’aider sa maman dans le jardin ou à la cuisine. Quel soulagement pour cette mère célibataire ! Aujourd’hui, tous les parents témoignent que le centre a permis de rendre leur enfant autonome et de les faire grandir dans leur estime.

Depuis un an, Enfants du Mékong répond au mieux aux appels à l’aide des familles Népalaises. Ce centre est une bouffée d’oxygène pour des parents souvent démunis face au handicap de leur enfant.

Votre parrainage collectif aide à prendre en charge ces enfants et jeunes handicapés.
Il finance :

  • La vie dans ces centres de jour
    • Nourriture
    • médicaments
    • matériel pédagogique
  • Le salaire des 11 employés
  • La maintenance du bus de ramassage scolaire, pour aller chercher chaque matin les jeunes, et les ramener chez eux chaque soir.
Je parraine