Une école d’excellence pour les jeunes de Taunggyi

Notre responsable local Peter sur le campus du SAG

Nous sommes à Taunggyi, capitale du plus grand état de Birmanie : l’état Shan. Notre responsable local, Peter, est le bras droit du directeur du SAG, institut de langue anglaise dont la qualité est reconnue en Birmanie et avec lequel nous avons un partenariat. Ensemble, nous cherchons 9 parrainages pour des étudiants de familles défavorisées.

État des lieux de la situation dans le pays en avril 2023, avec nos responsables de parrainage pour la Birmanie : voir la vidéo.

Parrainer un étudiant

Une formation professionnelle pour les filleuls

Depuis 2015, Enfants du Mékong incite les responsables de programmes en Birmanie à envoyer les filleuls qui le souhaitent à se former au SAG, sûr de l’efficacité de cette formation.

L’école du SAG a été créée par des jésuites indiens il y a une petite dizaine d’année pour contrebalancer les lacunes de l’éducation birmane, en particulier l’apprentissage par cœur, le manque de formation académique et de maturité des jeunes sortant d’études supérieures.

L’objectif des parrainages que nous cherchons est d’assurer les coûts de scolarité et de vie des filleuls du SAG afin qu’ils puissent suivre la formation pendant les 3 ou 4 années d’études.

Parrainer un étudiant

Les filleuls Enfants du Mékong du SAG
Quentin, parrain de Sebastiano

Le programme SAG est, il me semble, l’essence même de ce qu’on peut faire – nous autres occidentaux – pour aider ces populations : une éducation utile et pragmatique pour aider le pays à s’en sortir. Encore plus avec la junte au pouvoir ! Bref vous avez bien sûr notre accord pour parrainer Sebastiano. Je viens de lui adresser une lettre (mail et courrier) pour nous présenter. Bravo encore pour tout ce travail !

A cause du coup d’état, des familles qui ont du fuir et laisser leurs biens derrière eux n’ont pas de revenus réguliers. Trouver un travail est impossible à cause de l’instabilité politique et se déplacer est périlleux. C’est le cas de la famille de Mai, une jeune fille de 19 ans qui reste malgré tout très motivée car elle a beaucoup de projets. Avec un parrainage elle sait qu’elle pourra étudier sans craintes au SAG, et pour son plus grand plaisir. Son rêve est de devenir enseignante.

Les filleuls Enfants du Mékong du SAG

Le cursus de 4 ans prévoit l’apprentissage de l’anglais, de sciences sociales et d’une base de culture générale ; le cursus prévoit également un parcours de formation intégrale de la personne.

Les jeunes qui sortent du SAG deviennent professeurs ou travaillent dans des organisations de la société civile ou ONG. Ils sont appréciés pour leur capacité de recul, leur prise de décision, leur fiabilité et leur maturité. Ils trouvent rapidement un travail qui correspond à leurs compétences.

Malgré les années troublées de la crise du Covid puis du coup d’état, l’école a continué à délivrer ses formations ; elle s’est même agrandie pour accueillir plus de salles de classe et deux bâtiments ont été construits pour loger les jeunes qui viennent de toute la Birmanie.

→  Cette année 19 jeunes sont portés par Enfants du Mékong et, soutenus par des parrains et marraines, feront leur rentrée au mois de juin.

Votre parrainage prend en charge les frais de scolarité payés au semestre, les frais de logement et les frais de nourriture quotidienne. Les parrainages sont complétés par un projet pour permettre de couvrir toutes les dépenses.

Parrainer un étudiant

Teacher Peter

Le responsable local


Teacher Peter est le responsable des études du foyer et le bras droit du directeur, un père jésuite, dont l’affectation à ce poste change tous les 3 ou 6 ans.

Teacher Peter reste à demeure ; il connaît très bien le cursus et surtout les étudiants qui suivent la formation. Il a cœur de les suivre et de les accompagner. Par ailleurs, très consciencieux, il communique régulièrement avec Enfants du Mékong pour faire part des évolutions du programme.

Anne Monmoton
Anne Monmoton Responsable Birmanie