Un puits pour les filleuls du centre de Banteay Chhmar

Progression : 34%

2 610 € sur un objectif de 7 669 €

Présentation du projet

Le centre scolaire de Banteay Chhmar possède un système d’alimentation en eau qui ne suffit plus à alimenter les 4 foyers étudiants, la cuisine, la maison du gardien et la maison des volontaires bambou. Les 73 personnes vivant sur le site commencent à avoir des difficultés à obtenir de l’eau régulièrement pour se laver, cuisiner, alors qu’il reste encore 2 mois avant d’arriver en saison des pluies.

En outre, après plusieurs saisons sèches difficiles et des saisons humides plus courtes, les arbres plantés lors de la construction du Centre sont en train de mourir.

Solutions proposées : forer un puits au centre de Banteay Chhmar. Samuth, entrepreneur qui a construit le Centre, sera le garant de l’opération : trouver de l’eau et gérer le débit.

MERCI pour votre aide et pour votre soutien !

Les points forts du projet

  • Pallier l’assèchement de la retenue d’eau du Centre et assurer l’accès à l’eau à 73 personnes dont 67 filleuls.
  • Assurer le bon entretien des espaces verts du Centre par cet accès plus facile à l’eau.

Contexte et besoin

Depuis deux ans, l’approche de la saison sèche est synonyme de difficultés dans l’approvisionnement en eau, et cette année nous voulons épargner cela aux enfants que nous accueillons.

Le projet de créer ce puits répond à un besoin essentiel qui est l’accès à l’eau. En effet, il est plus que nécessaire que tous puissent avoir de l’eau quotidiennement, afin d’améliorer l’hygiène des étudiants et la bonne tenue du Centre.

Les bénéficiaires

Les 67 filleuls, les 2 volontaires bambou, les 2 travailleurs sociaux vivant en foyers avec les jeunes ainsi que le gardien habitant au Centre.

L’histoire commence en 2001 avec l’installation sur le terrain de l’association Espoir en Soie (tissage traditionnel) et l’ouverture d’une école maternelle. Elle continue lorsqu’en 2008, Espoir en Soie fusionne avec Soieries du MékongL’association donne la possibilité à Enfants du Mékong de donner des cours particuliers aux jeunes du village. En 2009, ouvre finalement le premier foyer de jeunes !

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact