Construction d’une salle de bain pour le foyer des filles de Mawlamyine

Progression : 0%

0 sur un objectif de 7 618 €

Présentation du projet

À Mawlamyine, au sud de la Birmanie, des sœurs accueillent 21 jeunes filles dans un foyer. Malgré plusieurs années d’instabilité due au Covid-19 et au coup d’État militaire en 2021, elles continuent de soutenir l’éducation des jeunes de la région.

Dans cette région marquée par la guerre civile en Birmanie et les intempéries, les jeunes filles utilisent un bac d’eau comme salle de bain (photo ci-contre) et n’ont pas de lieu adéquat pour faire sécher le linge.

Désormais la zone est plus table, et nous souhaitons construire une nouvelle salle de bain avec un étage, permettant aux jeunes filles d’être à l’abri des intempéries.

MERCI pour votre aide et pour votre soutien !

Les points forts du projet

  • La construction d’une nouvelle salle de bain permet d’améliorer les conditions de vie des jeunes filles.
  • Leur offrir un environnement sûr, adapté et décent, c’est soutenir leur éducation.
  • Cela permettra au foyer d’accueillir plus de jeunes filles à l’avenir.

Contexte et besoin

Le programme de parrainage d’Enfants du Mékong à Mawlamyine existe depuis 2010. A l’époque, une commission d’éducation a été mise en place pour fournir des assistants pédagogiques pour l’éducation des enfants.

Les années 2020 et 2021 ont été marquées par la pandémie de Covid-19 et le coup d’État militaire. Les écoles ont été fermées et les enfants n’ont pas pu y aller jusqu’en 2022.

Le couvent Saint-Joseph de Mawlamyine n’a pas pu accueillir d’élèves en internat pendant trois ans en raison de l’instabilité politique. En 2023, 21 jeunes filles sont arrivées en internat. L’objectif est d’accueillir 50 élèves pour la prochaine année scolaire.

Les pluies sont abondantes presque tout au long de l’année, avec des précipitations annuelles d’environ 4,8 mètres. Comme il fait toujours humide, les vêtements ne peuvent pas sécher et se couvrent de moisissures. Certaines filles ont peu de vêtements à cause du mauvais temps.

La salle de bain étant trop petite, les jeunes filles ne peuvent pas faire leur toilette avec dignité et en toute intimité. De plus, il n’y a pas de réservoir d’eau à usage commun.

 

Les bénéficiaires

Ce projet vise à soutenir les jeunes filles issues de familles déplacées de l’État Karen et de la région de Taninthary, qui ont fui les conflits dans leurs villages d’origine. Privées d’éducation formelle, elles n’ont pas accès à l’école dans leurs villages de relocalisation.

Les jeunes filles trouvent refuge dans ce foyer qui leur offre un logement sûr et des opportunités éducatives. Elles suivent différentes formations professionnelles : couture, aide-soignante, aide-pharmacienne, enseignement, informatique ou encore musique.

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact