Construction d’une école pour les enfants de Prek Po, au Cambodge

Progression : 0%

Collecté : 0 sur 37 654,12 €

Le contexte

En plein cœur du Cambodge, Prek Po est une rue de pêcheurs vietnamiens apatrides qui sont condamnés à vivre au bord du Mékong. N’ayant pas de papiers officiels, les enfants ne peuvent pas accéder à l’école. Les directeurs d’école les refusent. De plus ils parlent vietnamien à la maison et ne maîtrisent pas le khmer. Ils ont donc peu d’espoir d’avenir au Cambodge. Or aujourd’hui la pêche ne permet plus de vivre décemment. Sans papiers, les familles ne peuvent pas rentrer au Vietnam, si ce n’est illégalement. Ils sont donc condamnés à survivre dans cette rue car réussir ailleurs apparaît impossible.

Le but du projet est de leur construire une école afin qu’ils puissent, notamment, apprendre le khmer et le vietnamien avec des professeurs parlant les deux langues. Il y aura à l’avenir d’autres cours de base comme les mathématiques ou même de l’anglais. L’école aura pour vocation d’être fréquentée par 50 enfants le matin et par 20 jeunes de 15 ans et plus l’après-midi.

La paroisse a un tout petit terrain, entre l’église et le fleuve. Elle accueille de temps à autre des cours de khmer ou de vietnamien dans la sacristie qui fait office de salle de réunion, de salle à manger et d’accueil du volontaire Enfants du Mékong lors de son passage. Les bâtiments de l’église sont très pauvres et très simples.

Un des problèmes s’ajoutant aux autres est que les parents de ces enfants n’ont jamais fréquenté d’école à cause des khmers rouges et de leur situation particulière. Ils ne savent pas comment aider leurs enfants.

 

Le Responsable Local

Le Père Guillaume Pingat est curé de la paroisse de Prek Po où il vient d’arriver. Il souhaite soutenir ces jeunes en marge de la société khmère. Il travaille sur de nombreux projets avec Enfants du Mékong pour permettre aux jeunes de recevoir une instruction malgré leurs conditions de vie parfois difficiles.

 

Solutions proposées

Afin d’aider cette communauté à obtenir de vraies réponses aux défis qui sont les siens, le Père Guillaume sollicite l’aide d’Enfants du Mékong pour construire une école avec deux salles de classe pour commencer. Cela permettrait d’avoir un lieu consacré à l’étude. Le père Guillaume souhaite aussi recruter deux professeurs parlant khmer et vietnamien afin d’aider les jeunes à briser la barrière linguistique. Il met à disposition le terrain de l’Eglise pour y construire un bâtiment face à l’église actuelle.

Le projet ne pose aucun problème quant à la légalité car la construction de l’école se fera sur le terrain de la paroisse. L’Eglise du Cambodge est un partenaire de longue date d’Enfants du Mékong pour aider les jeunes à accéder à l’enseignement. De plus l’Eglise offre un gage de pérennité dans l’aide apportée aux plus démunis.

Le chef de chantier sera Lokrou Ming, maître d’œuvre du diocèse de Kampong Cham dont dépend la Paroisse de Prek Po.

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact