Espace presse

Œuvre caritative dédiée à l’enfance souffrante en Asie du Sud-Est, l’association Enfants du Mékong a depuis toujours entretenu un lien privilégié avec l’information sous toutes ses formes. Notre action s’inscrit dans un contexte social et historique indissociable de l’histoire des enfants que nous aidons. C’est pourquoi il est indispensable d’encourager toute information qui participe à l’appréhension globale de notre zone d’action.

Sans information, aucune générosité ne peut s’exprimer. C’est pourquoi nous nous sommes engagés à travailler main dans la main avec des médias qui partagent nos valeurs, respectent les hommes et les femmes du terrain (y compris dans le traitement de l’information en bannissant tout sensationnalisme ou misérabilisme).

Notre fondateur le disait bien mieux que nous :

« Pour aimer, il faut connaitre »

 

Contactez Antoine Besson

Ils parlent de nous

Asie Reportages

Depuis 1978, à l’initiative de son fondateur René Péchard, Enfants du Mékong documente l’actualité de l’Asie du Sud-Est à travers un magazine trimestriel : Asie Reportages. Aujourd’hui, nous couvrons 7 pays : le Vietnam, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, la Birmanie, les Philippines et le Yunnan.

 

 

 

 

Notre manifeste

« Pour aimer, il faut connaître »

  • Mais quand la presse n’a plus les moyens de couvrir l’actualité du bout du monde, l’amour s’essouffle et l’entraide disparaît faute d’informations !
  • Quand un lecteur découvre, pages après pages, les récits des guerres et des conflits qui se succèdent et entend à longueur d’émission les commentateurs sans jamais qu’on prenne le temps de lui parler des personnes, il finit par analyser en oubliant de ressentir. La générosité disparaît faute d’étonnement !
  • Quand dans les journaux ou dans la rue, le lecteur ou le passant ne voit plus que les images racoleuses des grandes ONG qui ont cédé aux sirènes du marketing pour vendre le concept de la faim dans le monde ou de la guerre s’étalant sur des panneaux publicitaires, il oublie la réalité des êtres qui vivent ces tragédies. La faculté de compassion est anesthésiée faute d’espoir !
  • Quand tous les médias parlent de la même actualité de la même manière sans jamais pouvoir se déplacer sur le terrain et prendre le temps, la capacité d’innover, de comprendre et d’expliquer disparaît faute de ressources et de connaissances.

NOS CONVICTIONS :

  • L’information, aussi tragique soit-elle, peut toujours s’affranchir du misérabilisme et lui préférer la joie.
  • Dénoncer, constater mais toujours pour mettre en avant des solutions.
  • Le reportage est une discipline qui allie le terrain et le temps pour permettre une meilleure compréhension des situations et une meilleure connaissance des personnes. Il est une base solide qui sert le lecteur et profite autant aux médias qu’aux ONG.
  • Le fait est un objet journalistique, il ne peut cependant en aucun cas être déconnecté de la personne qui éclaire toujours les enjeux et donne souvent des pistes de solutions.

Contactez Antoine Besson

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Antoine Besson
Antoine Besson Rédacteur en chef du magazine Asie Reportages Contactez-moi