Un village du plateau des Bolavens

Dans ce village du sud Laos vivent 200 familles, la plupart de l’ethnie Ta Oï. Ils vivent de la culture du café, qui pousse particulièrement bien dans la région. Malheureusement, depuis l’effondrement des prix de ces dernières années, de nombreuses familles vivent dans une pauvreté extrême. Beaucoup d’enfants sont contraints d’arrêter leur études.

Je parraine

Progression : 75%

Enfants parrainés : 27 sur 36

Les maisons sont pour la plupart de petites maisons en bois sur pilotis. Les conditions sanitaires du village sont mauvaises. Les villageois sont souvent malades et ne peuvent se soigner. Cela vient aussi du fait qu’ils se lavent, cuisinent et boivent l’eau de la rivière.

Le village compte une école primaire. Le collège-lycée, lui, se trouve beaucoup plus loin. Il faut prendre une piste difficile parfois impraticable. Les cours dispensés y sont de bonne qualité mais les élèves doivent payer un bus pour s’y rendre. Pour les familles les plus pauvres, ce bus est un coût rédhibitoire.

Malgré toutes ces difficultés, les jeunes de ce village sont particulièrement motivés pour poursuivre leur scolarité. Ils se battent pour étudier. Ici plus qu’ailleurs, les parents ont compris l’importance pour leurs enfants d’aller à l’école. Et ils veulent un meilleur avenir pour leurs enfants.

Votre parrainage collectif permet de financer la navette de ramassage scolaire. Grâce à vous, les jeunes de ce village pourront poursuivre leurs études au delà de l’école primaire, et faire chaque jour le trajet qui les sépare du collège ou du lycée.

Je parraine

Découvrez les autres besoins de parrainage au Laos