Des sourires au milieu des poubelles

Si le Cambodge et la région de Battambang se développent, certaines familles vivent encore dans des conditions misérables.

Je parraine

Progression : 85%

Enfants parrainés : 17 sur 20

Une déchetterie comme jardin

Nous sommes à Battambang, la 3e ville du Cambodge. Comme le reste du pays, la région se développe et attire des entreprises privées. A la sortie de la ville, s’est installée l’entreprise Cintri, qui gère la collecte et le tri des déchets. C’est là, au milieu des ordures, que vivent une trentaine de familles, dans des conditions déplorables. Leur maison : quelques tôles assemblées à la hâte et des bâches en guise de murs. Leur jardin : la déchetterie.

Si beaucoup sont employés de Cintri, qui les autorise à vivre ici sans avoir à payer le terrain, le salaire d’une cinquantaine d’euros est très faible et les tâches pénibles : ramasser et trier les ordures. L’objectif : trouver et isoler le plastique, l’aluminium et le verre, qui peuvent être recyclés et donc revendus.

 

Les maisons des familles de la déchetterie.

Bora, Davy, Chantra, Veasna… tous ces enfants ont un rêve : celui de devenir institutrice, infirmière, médecin, militaire, mécanicien. Mais pas vivre au milieu des déchets ! Et pourtant c’est bien ce que font leurs grands frères et grandes sœurs qui ont dû suivre le chemin de leurs parents.

Heureusement, depuis 2023, ces 12 enfants sont parrainés. Grâce à leur marraine ou leur parrain, ils peuvent reprendre le chemin de l’école, et surtout réapprendre à rêver.

Mais beaucoup reste à faire pour aider ces familles.

« Au sein de la déchetterie, nous aidons aussi 10 familles qui ont des enfants en bas âge, donc pas encore scolarisés. Il y a tellement à faire. Nous aimerions financer de manière régulière des kits d’hygiène et des produits alimentaires, mais aussi des couches et du lait infantile. » explique Martin, volontaire « bambou » en charge de ce programme.

Nous cherchons donc 4 marraines ou parrains qui pourraient prendre en charge ces besoins de première nécessité par du parrainage collectif. En parrainant ces actions, vous permettrez à ces familles de vivre plus dignement. Chaque année, vous recevez des nouvelles de nos actions à la déchetterie. Et bien sûr, si vos chemins vous mènent au Cambodge, venez voir par vous-mêmes l’impact considérable de votre parrainage. On vous le promet : vous n’osez pas imaginer toute la joie qui peut émaner d’une déchèterie…

Je parraine

Votre parrainage concrètement

Le parrainage, c’est 28 € par mois, soient 7 € après déduction fiscale. 22€ sont reversés directement sur le terrain et permettent d’acheter :

  • du riz pour la famille, 25 Kg par trimestre
  • des kits d’hygiène tous les 2 mois : savons, moustiquaires, brosses à dents
  • du lait infantile, très cher au Cambodge
  • des couches

C’est aussi un suivi de ces familles par notre équipe sociale, et notamment Kun Ray, qui travaille avec Enfants du Mékong depuis plus de 5 ans. C’est lui qui organise les distributions et le suivi social des familles. Ray peut aussi apporter son témoignage à ces familles : il est lui-même un ancien filleul Enfants du Mékong ! Preuve que le parrainage change réellement des vies !

Je parraine les familles de la déchèterie

Les familles sont bien sûr parties prenantes du projet. Ici une réunion d’information sur le parrainage, effectuée au sein même de la déchèterie.

Nos besoins de parrainage au Cambodge