Joe Dean : le mendiant des pauvres

Etonnante histoire que celle d’un homme qui, au cours de sa vie, a subi une conversion totale. Joe Dean, jeune drogué qui arrachait les pages de la Bible pour se rouler des joints est devenu, grâce à une rencontre bouleversante, le père d’une famille des rues !

Texte et photos : Elena di Masso

L’écho des enfants, ce sont des rires, des assiettes avalées goulument, des problèmes résolus !
L’écho des enfants, ce sont des rires, des assiettes avalées goulument, des problèmes résolus !

Malade, Joe Dean défie  celui  dont  il  a  avalé  toute l’histoire en taffant son mégot biblique, et lui promet que s’il s’en sort, il se mettra à son service. Guéri, il fait la rencontre d’enfants des rues. Touché par la précarité de leur situation, il leur promet qu’ils ne seront plus jamais dans le besoin.

Dès lors, il se transforme en mendiant et quémande en faveur de ses enfants. Devenu très croyant, il se sent investi d’une mission et crée la fondation He Cares, sous-entendu : tu es important aux yeux de Dieu. Dieu qu’il place à la tête de son organigramme.

Joe Dean c’est quelques tours de magie, une main posée sur l’épaule, une oreille attentive, un sourire, les yeux qui brillent d’un « Je t’aime », une invitation pour un repas, un  chant entonné sur fond de guitare… L’écho des enfants, ce sont des rires, des assiettes avalées goulument, des problèmes résolus !

L'accueil simplement

Joe Dean
Joe Dean

Joe Dean est le genre d’homme qui ne connaît pas le découragement, chaque seconde de sa vie est guidée par sa foi. Aux Philippines 1% pour cent de la population seulement se dit incroyante.

Lorsqu’il rencontre un enfant, Joe Dean l’invite à entrer dans la famille, s’il a faim, il lui donne à manger, s’il est sale, il lui donnera de quoi se laver et des vêtements propres, s’il a des problèmes, il l’écoute et trouve une solution.

Rien ne lui fait peur, si l’enfant est sur sa route, c’est que Dieu le lui a envoyé, il le considère alors comme unique et exceptionnel. Il l’accueille simplement.

« Pour ce qui concerne les éducateurs et les formateurs qui, à l’école ou dans les différents centres de socialisation infantile et juvénile, ont la tâche exigeante d’éduquer des enfants et des jeunes, ils sont appelés à être conscients que leur responsabilité regarde les dimensions morales, spirituelles et sociales de la personne. Les valeurs de la liberté, du respect réciproque et de la solidarité peuvent être transmises dès le plus jeune âge. »

Pape François

Du travail pour tous

Enfants pique niquant aux Philippines grâce à Joe Dean
Enfants pique niquant aux Philippines grâce à Joe Dean

Plusieurs fois par semaine, Joe Dean se rend dans les quartiers à la rencontre de ceux dont l’appel de la rue fut plus fort. Il arrive qu’après l’adolescence, le jeune se soit tellement habitué à son mode de vie précaire mais libre, qu’il retourne user son morceau de carton sur les trottoirs de la ville.

Joe Dean ne les abandonne pas pour autant. Il se rend auprès d’eux et avec la bienveillance d’un père, il discute, blague, joue, gronde certains jours !

Les jeunes sont organisés en bande, filles et garçons vivent ensemble depuis leur plus jeune âge, ainsi ils se protègent des autres gangs et dangers de la rue. Grâce à Joe Dean, ils trouvent réconfort, parfois même un petit travail de gardien dans le quartier. De temps en temps, ils repassent au centre pour se laver et manger mais vivre là demanderait trop de concessions.

Reste-t-il du temps à Joe Dean pour sa femme, ses trois enfants, lui-même ? Difficile de l’imaginer car la journée de notre missionnaire n’est pas terminée !

Joe Dean c’est également celui qui attire les donateurs : il exploite avec une énergie redoutable chaque rencontre. Et il prend le temps nécessaire avec chacun. Beaucoup d’enfants gravitent aujourd’hui autour de lui et, également, de nombreux volontaires de tous horizons car il y a du travail pour tout le monde. Joe Dean a l’immense force de croire en la Providence. Si son action nécessite un besoin, il est persuadé qu’une occasion se présentera et la plupart du temps, il en est ainsi !

DU CONCRET POUR AGIR : Apporter un repas, donner des couvertures, se mettre en relation avec des organismes d’accueil ou de réinsertion sont autant de moyens concrets d’agir pour ceux qui vivent dans la rue en cette période hivernale. Chez Enfants du Mékong, certains de nos projets sont dédiés aux enfants des rues ou à un foyer d’accueil en Asie. Ils sont très nombreux dans les bidonvilles qui ont besoin de notre aide pour survivre et nous avons besoin de parrains pour les aider.

Pour en savoir plus sur les projets d'Enfants du Mékong aux Philippines :

Etudiants Dumaguete Philippines
Progression : 7%

Collecté : 3 500,00 € sur 43 883,53 €

Inscription newsletter

  • Données Personnelles

    Les informations et données personnelles recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé confidentiel à destination d’Enfants du Mékong. Depuis 1958, Enfants du Mékong n’a jamais communiqué, échangé ou vendu vos données personnelles et s’engage à ne jamais le faire. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant Enfants du Mékong soit par mail à contact@enfantsdumekong.com, soit par courrier à Enfants du Mékong, 5 rue de la comète 92600 Asnières sur Seine.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.