Ces parrains sont partis à la rencontre de leurs filleuls au Cambodge

Parrains depuis 6 mois, 3 ou 10 ans, seul ou en famille, ils nous font le récit du moment particulier de leur rencontre.

Mon voyage au Cambodge à la rencontre de ma filleule Srey Sat

La rencontre fut timide pour tous les deux car c’était impressionnant de nous retrouver l’un à côté de l’autre ! Nous avions l’habitude d’échanger par courrier à des milliers de kilomètres. La maman de Srey Sat, ma filleule, nous a accueillis avec une grande gentillesse et humilité. Nous leur avons dit que nous étions très heureux de les rencontrer et que leur hospitalité nous faisait vraiment chaud au cœur.

Nous avons ensuite eu le temps d’échanger, de discuter de leur histoire, de leur quotidien, des conditions difficiles et des circonstances (le papa de Srey Sat est décédé il y a 3 ans). J’ai remis les quelques cadeaux apportés avec moi (cahiers, stylos, feutres…) que Srey Sat a emportés, je pense contente (j’espère). Srey Sat était toujours aussi timide et réservée mais au fil de l’après-midi, quelques sourires sont apparus !

Après un dernier passage vers l’école, nous avons pris le chemin du retour. Srey Sat m’a lu une carte qu’elle avait préparée et joliment décorée et Sœur Jeerena me l’a traduite, c’était un moment très émouvant. Nous nous sommes échangés un dernier regard avec Srey Sat, je l’ai prise dans mes bras et lui ai dit au revoir. Je l’ai aussi encouragée à continuer de bien travailler à l’école afin de faire ce qu’elle voudra plus tard (elle veut devenir professeur de Khmer !) et lui ai dit qu’elle pouvait continuer à compter sur mon soutien.

Sœur Jeerena a été absolument parfaite pour cette rencontre : les enfants ont de la chance de l’avoir. Merci aussi à l’association qui a organisé ma venue sur place ! Eric

Eric rend visite à sa filleule au Cambodge
Eric rend visite à sa filleule au Cambodge

 

Eric et sa filleule cambodgienne
Eric et sa filleule cambodgienne

Visite en famille de notre filleule cambodgienne

Bénédicte et sa famille rencontrent leur filleule
Bénédicte et sa famille rencontrent leur filleule

Notre visite à Sala Bai s’est super bien déroulée. La rencontre avec Katna a été riche en émotions pour toute la famille… Merci d’avoir contribué à cet événement important pour nous tous !

L’endroit était magnifique et très bien entretenu. Katna a pu nous faire visiter les lieux. Nos enfants ne sont pas restés longtemps intimidés !

En partant au Cambodge, je pensais rendre visite à ma filleule et à une équipe d’Enfants du Mékong. A ma grande surprise, j’ai découvert une famille. Une très grande famille où le mot d’ordre est entraide : les plus anciens aident les plus jeunes, les jeux sont collectifs, tous est mis en place pour donner le sourire et un meilleur avenir à tous ces jeunes. Phally, ma filleule, a pu me présenter ses amies et son école. Nous sommes aussi allés au marché lui acheter un nouvel uniforme et des nouvelles chaussures. Je n’ai qu’une hâte : retourner voir Phally et sa famille au mois d’octobre et leur présenter mon fils !  un immense merci à toutes les personnes qui ont participé à l’organisation de cette visite en France et sur place. Emmanuel

Emmanuel avec sa filleule et une volontaire Bambou du Cambodge
Emmanuel avec sa filleule et une volontaire Bambou du Cambodge

Mireille et son mari rencontrent leur filleule, étudiante au Cambodge

Chenda, la filleule cambodgienne de Mireille
Chenda, la filleule cambodgienne de Mireille

Nous revenons du Cambodge où mon mari et moi-même avons retrouvé Chenda que nous parrainons déjà depuis plusieurs années. C’est avec grande joie et grande émotion qu’elle nous attendait à l’aéroport de Phnom Pen ! Elle nous a fait visiter l’Institut Enfants du Mékong de Phnom Pen où nous avons pu discuter avec le nouveau directeur, ainsi que l’Université de Droit dans laquelle elle a obtenu sa Licence. Nous avons été agréablement surpris du sérieux de l’association dont nous sommes extrêmement reconnaissants pour tout ce qu’elle fait au Cambodge. Nous sommes très heureux qu’elle ait pu suivre cette scolarité et être admise à l’Université ! C’est aussi grâce à Enfants du Mékong qu’elle a obtenu les bourses lui permettant de poursuivre ses études à Hanoï pour passer son Master de Droit international.

Nous sommes ensuite allés à Siem Reap rendre visite à sa famille. Chenda a tenu à nous faire visiter l’Institut Enfants du Mékong proche de son village. Elle est restée une semaine avec nous ! Chenda sait très bien parler français et cela a été un réel plaisir de parcourir son pays et de se rendre compte combien l’Institut Enfants du Mékong lui a permis de se préparer à vivre sa vie d’adulte. Mireille

Des nouvelles du Cambodge

Paola de Varax
Paola de Varax Chargée de pays Cambodge Contactez-moi