Votre filleul et vous

Le parrainage individuel est une formidable occasion de créer une relation unique avec votre filleul.

Petit à petit, au rythme de l’Asie, vous découvrirez sa culture, son pays… et pourrez lui partager votre quotidien.
Comme toute relation, le lien entre parrain et filleul peut mettre du temps à se tisser, notamment en raison des différences de cultures. Nous vous partageons ci-dessous quelques trucs et astuces pour renforcer ce lien !
Et si vous préférez soutenir un groupe d’enfants, sans vous investir dans une relation individuelle, optez plutôt pour le parrainage collectif.

Créer du lien

Créer du lien grâce à l’échange de lettres

L’échange de lettre vous permet de créer une relation durable avec votre filleul. Votre filleul n’aura probablement qu’une seule personne dont il recevra des lettres : vous. Ce courrier l’aide à comprendre qui vous êtes, et lui redonne confiance en lui. Nos responsables locaux et volontaires nous rappellent sans cesse la grande importance qu’a pour un filleul le fait de recevoir du courrier de son parrain !
Tous les enfants n’aiment pas écrire, et comme toute relation, celle-ci prend du temps. Mais c’est aussi la force du parrainage. Petit à petit, dans la durée, les lettres de votre filleul traduiront son évolution, son ouverture, sa maturité.
Toutes les lettres sont traduites par des bénévoles. Vous pouvez donc correspondre en français ou en anglais.

Beaucoup de parrains associent leurs enfants et petits-enfants à l’écriture des lettres.
Vous pouvez aussi offrir un parrainage à vos enfants ou petits-enfants !
Un beau moyen de les initier à la solidarité et de leur montrer la chance qu’est l’éducation.

Offrir un parrainage

La joie des lettres

Que mettre dans mes lettres ?

  • Présentez-vous, ainsi que votre famille, puis abordez des sujets simples : alimentations, saisons, vacances…
  • La carte postale est particulièrement adaptée ! D’ailleurs, lorsqu’on rend visite à des enfants parrainés, il n’est pas rare de retrouver des cartes postales de leurs parrains accrochées aux murs de la maison.
  • Envoyez des photos de vous et de votre famille, des dessins…
  • Votre filleul n’a très probablement pas accès à internet, ou un accès payant. Il n’est donc pas possible de communiquer avec lui par e-mail.

Je parraine

Que mettre dans vos lettres ?

Rencontrer mon filleul

Rencontrer son ou sa filleul(e)

Aller en Asie rendre visite à votre filleul est une magnifique occasion de mieux le connaître, de découvrir sa famille et son cadre de vie, et de mesurer l’impact de votre parrainage.
Prévenez votre chargé de pays 2 à 3 mois avant votre départ. Il vous renseignera sur la situation géographique et sur les éléments à prendre en compte pour votre visite. Il vous mettra en relation avec notre responsable local ou avec le volontaire bambou.
Vous serez toujours accompagné sur place par un responsable, qui vous guidera jusqu’à la maison de votre filleul et vous aidera à échanger avec la famille.

Sigolène

Accompagnés par Marie, la volontaire bambou, nous avons rencontré la famille de notre filleule. Une rencontre riche en émotions. Le plus touchant, c’est quand sa maman m’explique que grâce à notre parrainage elle a récupéré chez elle deux de ses 6 enfants, qu’elle avait placés faute de pouvoir les nourrir. Parrainer c’est aider à la scolarité d’un enfant et sauver une famille. Aller les rencontrer a été un vrai bouleversement pour notre famille, un temps d’une richesse incroyable.

Sigolène

Mon filleul peut-il venir en France ?

Ce n’est pas la vocation d’Enfants du Mékong d’accueillir des filleuls en France. Tout comme vous, nous souhaitons ce qu’il y a de mieux pour votre filleul. Le but du parrainage est justement de scolariser les enfants dans leur propre pays. Rien n’est mieux pour l’équilibre d’un enfant que d’être éduqué et élevé au sein de sa propre famille, de ses racines et de sa culture.

Petits cadeaux

Il est possible d’envoyer de petits cadeaux à votre filleul, à condition qu’ils tiennent dans une enveloppe : un petit livre d’images, des crayons de couleurs ou autre petit objet qui rentre dans une enveloppe bulle par exemple. Votre filleul sera ravi de recevoir cette petite attention !
Vous pouvez aussi envoyer un don supplémentaire exceptionnel (via Enfants du Mékong), par exemple à l’occasion de son anniversaire.
En revanche, l’envoi d’argent et les colis sont à exclure. Ils risquent de ne pas lui parvenir et sa famille devra payer des frais de dédouanement élevés.

Découvrir aussi

LE PARRAINAGE COLLECTIF

Vous soutenez une structure éducative (foyer et centres scolaires, groupe d’enfants, école maternelle…). Année après année, vous voyez la structure évoluer et se développer.

En savoir +

LE PARRAINAGE ÉTUDIANT

Vous accompagnez individuellement un jeune dans ses études supérieures.
Après leur bac, c’est le dernier coup de pouce qui leur permettra de finir ses études et d’obtenir un diplôme. Soutenez-les sur cette dernière ligne droite, par un échange de lettre et un soutien matériel.

En savoir +

Xavier Guignard
Xavier Guignard Développement des parrainages Contactez-moi