Mr Huy : un responsable de programme en or

Monsieur Huy fait partie de nos 800 bénévoles en Asie. Depuis 5 ans, l’éducation des enfants de son pays est devenue une priorité. Rencontre avec un homme dont la générosité n’a pas de limite !

Bonjour Monsieur Huy, pouvez-vous vous présenter ?

Je suis né à Hai Phong et j’ai 46 ans. J’ai été diplômé de L’université Nationale d’Economie en 1994 et je travaille maintenant pour Caritas Hai Phong.

Nous sommes une famille de 4 : ma femme (46 ans), mon fils (21 ans), ma fille (17 ans), et moi-même.

Mr Huy
Mr Huy

Depuis combien de temps connaissez-vous Enfants du Mékong ?

Mr Huy, des étudiants et une Bambou
Mr Huy, des étudiants et une Bambou

Mon père (maintenant décédé) était responsable de programme pour Enfants du Mékong depuis les années 90. Puis, j’ai vraiment découvert et travaillé pour Enfants du Mékong en 2015 quand j’ai commencé à travailler pour Caritas.

Que faîtes-vous pour Enfants du Mékong ? Quel est votre rôle ?

Je coordonne les différents programmes de parrainage de Haiphong et de Hanoi, j’aide les relais locaux de l’association à choisir les filleuls les plus pauvres, je les sensibilise à l’orientation des jeunes en décrochage scolaire, je vérifie la transparence financière, je fais le lien avec l’association.

Mr Huy et une écolière
Mr Huy et une écolière

Que préférez-vous chez Enfants du Mékong ? Quel est votre lien avec les enfants et les parrains ?

Ce que je préfère chez Enfants du Mékong, c’est l’aide totalement gratuite envers des enfants défavorisés, avec le désir de les former intégralement (en terme de savoir, de savoir-vivre et de savoir-être).

Je crois que la relation que j’entretiens avec les enfants est une relation de confiance, d’amitié. Parfois, quelques parrains demandent des nouvelles de leurs filleuls ou veulent venir leur rendre visite. Le responsable de programme et moi-même faisons tout pour leur répondre le plus vite possible, et pour l’instant, tous les parrains ont été contents !

Que transmettez-vous aux enfants ? Quel est votre rêve ?

Je transmets souvent aux enfants mon goût pour l’effort, pour le travail bien fait et pour la reconnaissance qu’ils doivent avoir envers leur parrain. J’encourage aussi ceux qui ont fini leurs études ou qui trouvent un bon travail à offrir à leur tour leur aide aux enfants qui en ont besoin.

J’espère que tous les enfants démunis qui attendent un parrain pourront être pris en charge et qu’ils réussiront à surmonter ainsi les difficultés. Je suis tellement heureux quand je vois la joie de ces enfants pauvres recevant de l’aide !

Enfants du Mékong au Vietnam

Hélène Claveyrolas
Hélène Claveyrolas Responsable pays Vietnam Contactez-moi