Soutenez le foyer de Paukkaung

Le village de Paukkaung se situe au Nord de la région de Bago. C’est une zone très rurale composée majoritairement de plaines laissant apparaître des champs et des rizières à perte de vue… Partez à sa découverte !

 

JE PARRAINE SUR CE PROGRAMME

Les habitants de cette partie de la région de Bago sont pour la majorité d’ethnie Bamar, Karen et Chin (deux minorités ethniques du Myanmar). Les bamars sont de religion bouddhiste, les Chins et les Karens sont eux principalement chrétiens. Depuis quelques années les changements climatiques perturbent les cultures car la pluie est de plus en plus capricieuse. De fait, les récoltes sont fortement touchées. Elles sont irrégulières et moins abondantes.
Le diocèse a décidé d’ouvrir plusieurs foyers pour accueillir ces enfants issus de familles en situation de grande pauvreté et/ou d’exclusion géographique. Ces « boarding house » constituent un pilier dans l’accès à l’éducation.

Dans chaque petit village proche de Paukkaung se trouve une école gouvernementale primaire. Pour continuer leur scolarité au collège et au lycée, les enfants doivent se rendre dans un grand village comme Paukkaung ou dans les villes comme Pyay et loger dans des pensionnats. L’école secondaire de Paukkaung est située à une quinzaine de minutes à pied de la boarding house. Ce collège-lycée comprend les classes du « Grade 5 » (6ème) au « Grade 10 » (terminale).
Entourée de rizières, la Boarding House se situe à l’extérieur de la ville de Paukkaung. Elle a été créée en 1995, et est tenue par les soeurs de la congrégation (locale) « Saint Francis Xavier ». Le pensionnat accueille 30 pensionnaires : 13 filles et 17 garçons qui ont entre 10 et 16 ans. Ils sont tous d’ethnie Chin ou Karen (les minorités ethniques de Birmanie) et proviennent de l’état Chin (12 d’entre eux), de l’état Rakhine (5 d’entre eux), et des villages de la région autour de Pyay.
Actuellement, ce sont deux sœurs qui assurent la gestion du foyer de Paukkaung : Sr Geneviève, Mère supérieure du couvent, 72 ans (photo ci-jointe) et Sr Jennifer, 60 ans.

Elles assurent elles- même l’organisation du pensionnat, l’ensemble des tâches quotidiennes pour tout le monde tout comme l’encadrement des enfants. Elles sont aidées occasionnellement par la nièce d’une des sœurs venant cuisiner pour les enfants lorsqu’elle le peut. Aujourd’hui la gestion de cette Boarding House est très difficile pour les sœurs et la capacité d’accueil est limitée par leur manque de ressources. Elles ne reçoivent aucun fond extérieur, seule la participation financière d’une minorité de familles et les dons des paroissiens leur permettent de faire fonctionner le pensionnat. Aujourd’hui, la situation n’est plus tenable. C’est pourquoi le diocèse de Pyay fait appel à Enfants du Mékong qui ouvre 12 parrainages individuels au pensionnat de Paukkaung.

L’objectif principal de ce programme de parrainage est de lutter contre la déscolarisation en soutenant le pensionnat diocésain de Paukkaung. Concernant le fonctionnement du pensionnat, les frais s’élèvent à 200 000 Kyats par mois pour les 30 pensionnaires (soit 150 $). Deux tiers des familles ne peuvent pas payer la totalité des frais de pension (20 000 Kyats par mois) demandés par les sœurs, dont les 12 filleul(e)s sélectionnés.

Le parrainage est individuel mais aidera aussi à la gestion collective du pensionnat. L’argent envoyé chaque mois permettra dans un premier temps de payer la totalité des frais de pension du filleul (nourriture, hygiène, fournitures scolaires, uniformes). Puis, le reste du parrainage ira dans une caisse commune « de solidarité » et aidera les soeurs à gérer les frais éducatifs de tous les enfants.

Enfin, ces parrainages constituent une ressource financière indispensable pour assurer le bon déroulement de la vie quotidienne et de l’éducation de ces enfants. Votre aide précieuse aura comme impact non seulement d’améliorer leurs conditions de vie mais aussi de favoriser leur réussite scolaire.

JE PARRAINE SUR CE PROGRAMME