Une école pour accueillir le handicap

La région Nord Est de la Thaïlande est la grande oubliée du pays. Région agricole et pauvre, les structures pour accueillir les enfants porteurs de handicaps sont rares et surtout très chères.

L’école Saint-Mary est donc un havre de paix et un vrai soulagement pour beaucoup de familles de la région. Elle accueille et prend soin d’une cinquantaine d’élèves porteurs de handicaps, et ce quelque soit les moyens financiers de la famille.

Je parraine

Progression : 55%

Enfants parrainés : 10 sur 18

L’Issan, une région oubliée.

Khon Kaen est la quatrième grande ville de Thaïlande. Elle est en plein développement économique depuis plusieurs années. Cependant, les problématiques sont nombreuses et certaines, comme le tourisme sexuel et l’appauvrissement des villages alentours, sont les conséquences de ce développement qui attire les populations rurales de la province. En contraste avec la ville, les villages sont délaissés et connaissent le même sort que tous les villages d’Issan : éclatement familial, pauvreté matérielle, variations du cours des matières premières et sida. Par ailleurs, les personnes touchées par un handicap sont globalement peu prises en charges et la famille doit gérer tant bien que mal la situation.

L’école du bonheur

L’école Saint Mary est une structure spécialisée, qui accueille uniquement des enfants porteurs de handicap divers, avec des enseignants spécialisés. Le gouvernement fournit une subvention globale à hauteur de 2 000 bahts (53 euros) par an, ce qui est dérisoire et insuffisant pour couvrir les frais de la structure, payer les salaires des professeurs et les frais de bus scolaire, service indispensable car sinon certains enfants ne pourraient pas venir à l’école. Malgré cela, les Filles de la Charité continuent d’accueillir chaque enfant, même si sa famille ne peut pas payer les 20 bahts (70 centimes) demandés chaque jour.

Dans cette école joyeuse, une équipe de 10 professeurs s’implique chaque jour pour aider chaque enfant à vivre avec son handicap. Ils décident ensemble des outils à mettre en place, des activités à proposer et essayent autant que possible de créer des parcours individualisés adaptés aux particularités et aux capacités de chaque enfant. Avec une solidarité qui force l’admiration, ils ont accepté l’idée de ne recevoir qu’un smic local, l’établissement ne pouvant pas leur proposer plus.

Je soutiens l’école en parrainant

Une journée type à l’école Saint-Mary

Toutes ces activités, découvertes et apprentissages sont des moments de joie pour ces enfants. Des moments dont ils n’auraient pas eu la chance de profiter s’ils passaient leurs journées chez eux à la charge des parents. En parrainant cette école, vous lui permettez d’exister !

Votre parrainage finance le salaire des professeurs spécialisés, le ramassage scolaire, les repas et les activités organisées pour les enfants. Il permet à l’école de continuer sa mission : accueillir les plus pauvres et les plus vulnérables et leur redonner une dignité !

Parrainez cette école