Les orphelines de l’île de Negros

Les jeunes filles sont souvent les plus vulnérables aux Philippines. Cet orphelinat a décidé d’agir !

Je parraine

Progression : 30%

Enfants parrainés : 3 sur 10

la cause des jeunes filles aux Philippines

Aux Philippines comme dans le reste du monde, l’instruction des filles devrait être une priorité. Plus vulnérables, souvent considérées comme des charges et victimes de discrimination, les femmes sont statistiquement beaucoup moins instruites que les hommes. La pauvreté est aussi un facteur discriminant : elle s’accompagne souvent de mariages ou de grossesses précoces et de travaux ménagers souvent imputés aux jeunes filles.

Aux Philippines, le nombre d’abus est particulièrement élevé, à cause de la grande pauvreté et de la promiscuité des bidonvilles. Le confinement très dur qu’a subi le pays n’a fait qu’amplifier ce phénomène.

Vulnérables parmi les vulnérables, les jeunes filles orphelines ou vivant dans la rue devraient faire l’objet d’une attention particulière. Devant l’ampleur du phénomène, une association locale a souhaité réagir.

La rue est un endroit dangereux pour les enfants aux Philippines.

L'orphelinat de Calabnugan

Une baignade bien méritée après un footing. De nombreuses activités sportives ou créatives sont proposées aux jeunes filles.C’est un trou de verdure, un havre de paix au milieu de la grande pauvreté philippine. Dans ce foyer fleuri et joyeux, les jeunes filles viennent de différents horizons. Certaines sont orphelines, d’autres vivaient dans la rue. Certaines ont subi des violences physiques ou sexuelles. D’autres enfin souffrent d’un handicap mental ou physique.

Le but de l’orphelinat est de leur offrir un cadre de vie confortable et familial qui baigne dans l’amour et l’attention individuelle. Les filles ont accès à une éducation privée, de la maternelle jusqu’à l’université, afin de maximiser leur potentiel d’apprentissage. Des activités extrascolaires telles que la randonnée, la natation, le sport, le camping et les sorties viennent compléter leurs études afin qu’elles puissent s’épanouir de manière plus ludique. L’orphelinat veille aussi à ce qu’elles soient bien nourries et qu’elles aient accès aux soins médicaux. C’est la garantie d’une vie saine. Petit à petit, les filles reprennent confiance en elles. Elle retrouvent un rythme, une sécurité, et surtout de l’amour.

Une baignade bien méritée après un footing. L’orphelinat propose aux jeunes filles de nombreuses activités sportives ou artistiques.

Le parrainage : une formule qui fonctionne !

Parrainer une jeune fille du centre lui permettra de grandir et d’étudier en toute sécurité. En plus d’un soutien financier, le parrainage est un soutien moral qui a une grande importance ! L’échange de lettres entre un parrain et une filleule permet à ces jeunes filles de reprendre confiance en elles, de se sentir soutenues, de comprendre qu’elles ont de la valeur. C’est aussi une belle preuve d’engagement et d’altruisme, deux valeurs trop souvent absentes du monde de la rue.

Par cette aide financière et psychologique, la marraine ou le parrain permet donc concrètement de transformer la vie de ces jeunes filles !

Le parrainage coûte 28 € par mois, soient 7 € par mois après déduction fiscale. Concrètement, votre parrainage permet de soutenir les frais scolaires de votre filleule : les transports pour aller à l’école, l’uniforme annuel, le matériel, les projets scolaires ainsi que les frais annexes (sorties pédagogiques notamment).

Le parrainage est une aide concrète et précise : dès le début de votre parrainage, vous recevez un dossier complet qui présente votre filleule, sa situation, ses goûts, etc. Un échange de lettres se met en place. Année après année, vous voyez votre filleule grandir et s’épanouir !

Je parraine
Un don de 28 € défiscalisé à 75% vous coûte en réalité 7€.
L'exemple de Joy une jeune fille de l'orphelinat

Joy est une petite fille de 11 ans. Malgré son âge, elle est actuellement en grade 1, l’équivalent du CP. Joy est orpheline de ses deux parents. Elle vit à l’orphelinat depuis presque un an déjà.
Il a été décidé qu’elle resterait à l’orphelinat jusqu’à ce qu’elle finisse le lycée.
Joy aime passer son temps libre à dessiner, courir, faire du vélo et écrire.
Elle est studieuse, et très motivée par ses cours.

Quand on lui demande ce qu’elle veut faire plus tard, elle explique qu’elle souhaite obtenir son diplôme pour trouver un travail qui lui permettra d’aider ses frères et sœurs.