Soutenir les maternelles Montessori en Birmanie 2023-2024

Progression : 75%

70 489 € sur un objectif de 92 949 €

Présentation du projet

Maternelles Montessori BirmanieEn 2020 s’ouvrait le projet de soutien aux maternelles Montessori en Birmanie. Né à la suite de plusieurs demandes des Sœurs du Bon Pasteur, ce projet a pour objectif de pérenniser l’action des religieuses dans les régions de Techileik, Magyikwin, Hopin, Dala et Loikaw. Ce projet est la quatrième édition du soutien à 770 enfants de maternelles.

Les sœurs répondent à plusieurs objectifs pour les enfants de maternelle. D’abord, permettre aux parents de faire garder leurs enfants en bas-âge pour qu’ils puissent travailler. Ensuite, préparer les enfants à l’entrée en primaire en leur donnant les bases de la vie en communauté et celles du programme scolaire : les Sœurs, en s’appuyant sur la méthode Montessori, offrent à tous ces jeunes enfants un excellent cadre d’éveil et de préparation à l’école primaire. Et enfin, garantir chaque jour aux enfants des repas complets et équilibrés.

MERCI pour votre aide et pour votre soutien !

Les points forts du projet

  • Le fonctionnement des maternelles est pérennisé et les professeurs sont qualifiés et payés.
  • Les enfants profitent d’une méthode d’apprentissage inédite favorisant la prise d’initiatives, l’imagination et la réflexion pour les préparer à entrer à l’école primaire en toute confiance. Cette méthode compense les lacunes du système scolaire birman basé sur la répétition et qui ne fait pas appel à la compréhension de l’élève.
  • Les enfants sont pris en charge et ne sont pas livrés à eux-mêmes pendant que leurs parents travaillent.

Contexte et besoin

Depuis 2021, les civils des zones ciblées sont touchés par la crise multidimensionnelle du pays. Il n’y a pas de système judiciaire d’administration et de gouvernance pour le public. Les conséquences de la crise politique ont conduit des civils innocents à se retrouver sans abri, à être déplacés, à mourir, à subir des violations des droits de l’homme et des droits de l’enfant. Les militaires utilisent des armes lourdes, les villages sont brulés. Les lieux où les PDF (People Defense Forces) sont susceptibles de se cacher sont visés en priorité c’est-à-dire les écoles et les églises.

Maternelles Montessori BirmanieSelon les données publiées par OCHA en février 2023, plus de 1,6 million de personnes, dont des enfants, sont déplacées en raison des conflits précédents et actuels.

Les prix sont en hausse continue (multipliés par 2 voire 3 dans les zones excentrées). Les activités commerciales sont réduites, les importations ne sont plus autorisées officiellement, les trafics parallèles sont en hausse, les problèmes d’électricité s’aggravent, empêchant les gens de travailler.

Les enfants sont particulièrement touchés par le manque d’accès à l’éducation. L’accès à l’école leur est souvent refusé en raison de l’inadéquation des espaces d’apprentissage, de problèmes bureaucratiques ou de problèmes de sécurité. Le taux de scolarisation est en baisse depuis 2021 et les parents et les enfants ne veulent pas coopérer avec l’autorité de facto.

Les enfants qui ont les moyens d’accéder à l’enseignement privé fréquentent les écoles privées, tandis que ceux qui n’ont pas les moyens d’y accéder dépendent du système d’enseignement à distance en ligne. Malgré cela, il y a toujours des enfants qui n’ont pas accès à l’enseignement. Les sœurs du Bon Pasteur espèrent apporter un soutien aux groupes d’enfants les plus vulnérables en proposant des coins d’apprentissage communautaires.

Les besoins restent les mêmes que les années précédentes : alimentation des enfants, salaire des enseignants, kits d’apprentissage, kits d’hygiène. Le nombre de bénéficiaires augmente (770 au lieu de 500 l’an dernier). 42 professeurs seront soutenus.

Le projet en détail

Maternelles Montessori BirmanieCe projet est collaboratif avec les parents, les responsables d’Eglise, les locaux, ce qui fait donc évoluer les mentalités.

Pour permettre une éducation fructueuse et assurer aux enfants une belle formation, le budget prendra en compte l’alimentation, le salaire des enseignants, l’équipement d’apprentissage à domicile. Grâce à ces mesures, les responsables pourront continuer à rencontrer les parents. Il y aura une évaluation mensuelle avec les parents et les enseignants. Le programme de suivi et de contrôle sera souvent effectué par la religieuse responsable. 

Tachileik : est situé dans une « zone à risques » où ont lieu beaucoup de trafics (prostitution, trafics de drogue et d’organes). Il n’est pas évident pour les jeunes de rester motivés dans leurs études, plus particulièrement pour les garçons. Ils sont facilement influençables et tentés de gagner de l’argent facile. Les Sœurs ont mis en place trois maternelles dans trois villages différents. Le programme éducatif prévu se concentre sur 50 enfants pour 3 enseignants.

Magyikwin : cette région souffre beaucoup des conflits découlant du coup d’Etat. De nombreux enfants aident leurs parents et travaillent pendant leur temps libre (construction de routes, travaux champêtres…). Les parents n’envoient donc pas leurs enfants à l’école et c’est une éducation « à la maison » qui s’est développée. Les enfants sont répartis par petits groupes dans les maisons durant la journée et ce sont les éducateurs qui se déplacent. Le projet a remporté un grand succès et tous veulent le poursuivre. Il y aura 8 enseignants pour 120 enfants.

Maternelles Montessori BirmanieHopin : à cause de la pandémie et du coup d’Etat, les écoles ont été fermées pendant deux ans et il y a très peu de possibilités d’y aller. Afin de lutter contre la déscolarisation et tous les maux de la société (drogue, travail des mineurs, mariages précoces…), les religieuses ont mis en place des cours d’été, cours d’anglais en ligne, des guides d’étude, des apprentissages à domicile qui sont très efficaces pour les enfants. Le programme prendra en charge 120 enfants à l’aide de 10 enseignants.

Dala : est un bidonville, l’un des plus pauvres de la Division de Yangon. Ce programme donne aux enfants accès à l’école et leur apporte des bases pour leur vie. Les Sœurs du Bon Pasteur ont mis en place la méthode Montessori en raison de ses répercussions positives sur les enfants et les parents, en inculquant notamment des valeurs morales, des règles d’hygiène… Le programme accueillera 50 enfants et il y aura 3 enseignants.

Loikaw : si de nombreuses maternelles ont dû fermer à cause du coup d’Etat et transformer le programme en cours à domicile, le centre du village de Khonmon est resté ouvert. La maternelle accueillera 450 enfants. Elle est supervisée par Sister Felicitas qui sera aidée par 18 enseignants.

Les bénéficiaires

Maternelles Montessori BirmanieCe sont les 770 enfants de ces cinq régions qui accueillent des familles de déplacés internes pour la plupart.

Après deux ans de fermeture des écoles, celles-ci ont officiellement réouvertes mais peu d’enfants y sont retournés. Dans les écoles publiques, qui constituent l’immense majorité des écoles, beaucoup de professeurs sont toujours en grève et les parents ont peur de laisser leurs enfants retourner à l’école.

Ces programmes de maternelles Montessori sont des moyens de permettre à ces enfants d’avoir accès au meilleur afin qu’ils grandissent sereinement.

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact