Une toiture pour l’école de Cabagtasan, aux Philippines

Progression : 13%

Collecté : 5 000,00 € sur 36 062,35 €

Cabagsatan, une unique école au milieu des montagnes

Cabagstan est un village situé dans une zone montagneuse, dans la partie orientale de l’île de Negros. Dans cette région isolée des Philippines, les familles vivent principalement de l’agriculture. Les conditions de vie sont sommaires et les revenus sont, pour la plupart, très faibles. Les familles philippines sont nombreuses (en moyenne 6 enfants par famille), et s’enfoncent vite dans la précarité. Si les jeunes ne vont pas à l’école, ils travaillent avec les parents dans les champs ou restent seuls toute la journée à la maison avec leurs frères et sœurs. La situation des familles ne peut pas s’améliorer autrement que par l’éducation.

Depuis une dizaine d’années, Cabagtasan accueille une école catholique Our Lady of the mountains. C’est la seule école de la zone, encore aujourd’hui, et donc  la seule chance pour les jeunes des montagnes d’avoir accès à une éducation.
Quand les premiers élèves sont arrivés en 2009, l’école ne comptait que 198 élèves et les bâtiments étaient rudimentaires.

Sister Porfie Cabagsatan
Sister Porfie, directrice de l’école de Cabagsatan

Depuis son arrivée à l’école en 2014, Sister Porfie, la directrice, se démène pour améliorer les locaux et ainsi permettre aux élèves d’avoir de meilleures conditions d’étude. Le village de Cabagtasan n’est pas desservi par les transports publics et certains jeunes vivent à 2 à 3 heures de marche de l’école.  Il y a quelques années, Enfants du Mékong a aidé à financer la construction de foyers pour pourvoir héberger quelques jeunes durant la semaine de cours. Cela a permis d’améliorer nettement leur confort scolaire, limitant le nombre d’abandons précoces et redonnant envie aux élèves de poursuivre leur scolarité.

Des agrandissements nécessaires face aux besoins éducatifs qui explosent

En 2022, l’école compte plus de 500 élèves et elle est toujours la seule école de montagne, à environ 1 heure de San Carlos. Face au besoin croissant en termes éducatifs, la construction de nouvelles salles de classes est aujourd’hui nécessaire pour continuer d’accueillir les enfants. Sister Porfie a fait appel à Enfants du Mékong pour l’aider dans le financement de ce projet, en contribuant à la construction de la toiture.

Le nouveau bâtiment permettra d’accueillir les étudiants dans des locaux plus grands, réduisant le nombre d’élèves par classe. Cela permettra également de proposer de nouveaux enseignements, comme l’ouverture d’une classe informatique, permettant aux jeunes d’apprendre à utiliser un ordinateur par exemple.

Les élèves sur l'ile de Negros
Les élèves font plusieurs heures de marche pour se rendre à l’école !
Les élèves de Cbagsatan étudiant
Ambiance studieuse dans les salles de cours de Cabagsatan !
P-3348Toiture du nouveau bâtiment de l'école de Cabagtasan
Après-midi joyeuse à Cabagsatan
Nouveau batiment Cabagsatan
Construction du nouveau batiment… il manque le toit !

Témoignage de Maxil

Maxil est parrainé depuis 8 ans par Enfants du Mékong, il est très motivé à finir son cursus universitaire cette année.

Aîné d’une fratrie de 8, il nous partage l’importance que représente l’extension de l’école de son village.. Ses 7 petits frères et soeurs, tous scolarisés dans cette école, marchent 2 heures chaque jour pour s’y rendre. Avoir un peu plus de confort et de place à l’école faciliterait leur apprentissage. L’ouverture de nouvelles salles de classe offre également l’ouverture de nouveaux postes d’enseignants. Sister Porfie lui a proposé un poste de professeur d’informatique l’an prochain.

La famille de Maxil

 

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact