Drones du Mékong

Présentation du projet

Le projet en bref

Les enfants du centre scolaire de Banteay Chhmar scolarisés en classe de première et terminale doivent faire des choix d’orientation à la fin de leur scolarité au centre et pensent trop peu souvent aux études d’ingénieur, par méconnaissance des opportunités et de ce en quoi consiste le métier d’ingénieur.

Cette année nous souhaitons leur proposer des cours de technologie rythmés par plusieurs petits défis techniques, et avec comme objectif final la construction d’un drone radiocommandé.

Les points forts du projet

  • Le lancement de cours de technologie au centre par ce projet permet aux élèves de Grade 11 et de Grade 12 une bonne initiation aux sciences de l’ingénieur et une ouverture vers de nouveaux domaines ;
  • Le Projet Drone complète parfaitement l’action d’EDM entreprise depuis quelques années pour permettre à chaque enfant de s’orienter au mieux pour ses études ;
  • Le projet est conçu pour être respectueux de l’environnement (matériel alimenté par batterie, bilan énergique faible, structures mécaniques réalisées au moyen de matériaux locaux).

Pour aller plus loin

Le contexte et le besoin

Les enfants du centre scolaire Enfants du Mékong de Banteay Chhmar bénéficient de conditions de vie et d’étude privilégiées. En dehors de l’école, ils ont accès à des cours extra-scolaires au centre dans toutes les matières, des activités sportives ou ludiques sont organisées régulièrement afin que chacun puisse se développer et grandir.

Ces jeunes sont issus de milieux ruraux très pauvres. Leurs parents et leurs grands-parents travaillent aux champs la plupart du temps et leurs enfants ne s’imaginent que difficilement vivre autrement. Leurs horizons professionnels sont souvent limités aux métiers qu’ils connaissent dans les villages, c’est-à-dire fermier, vendeur, instituteur, policier ou chauffeur.

Par méconnaissance parfois et plus souvent encore parce qu’ils ne s’autorisent pas à rêver, très peu d’élèves de première et terminale (pourtant dotés d’un niveau scolaire en mathématiques et en physique suffisant) manifestent un intérêt pour intégrer une formation d’ingénieur après leur baccalauréat. Notre souhait est de stimuler plus largement cette vocation, notamment chez les filles, afin de leur donner l’opportunité de viser plus haut : Pourquoi pas se projeter dans un poste d’ingénieur ?

Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets