Classes informelles pour 6300 jeunes en Birmanie

Progression : 3%

Collecté : 9 380,00 € sur 238 176,47 €

Pallier au système scolaire birman, grandement fragilisé depuis 2 ans.

L’objectif de ce projet est de soutenir des classes informelles et alternatives, en marge de l’école publique, pour pallier le système scolaire gouvernemental à l’arrêt depuis le coup d’état militaire du 1er février 2021 et la grève des professeurs qui s’en est suivie.

Depuis cette date, en effet, les professeurs font grève et les jeunes refusent de se rendre à l’école du système militaire, en signe d’opposition à la junte. Cette grève des élèves a pris la suite des restrictions sanitaires liées à la Covid pendant l’année 2020 ; ainsi en février 2022 cela fera presque 2 ans que les jeunes n’ont pas été en cours.

Pour répondre au décrochage scolaire, au désœuvrement des jeunes et éviter qu’ils soient confrontés à divers fléaux (mariage précoce, trafic humain, travail illégal ou recrutement des armées), de nombreux acteurs locaux mettent en place des classes informelles avec des professeurs volontaires pour les jeunes.

Avec ce projet de soutien, ce sont au total 6300 enfants et adolescents, venant de six régions différentes (les principales étant Pekhon et Loikaw, dans l’Est du pays) qui auront accès à des cours. Il est prévu pour 10 mois, de janvier à octobre 2022, à raison de six jours par semaine, matin et soir.

Dans une année scolaire normale, le mois d’octobre est la coupure de la mi-année. L’objectif à cette date est que, grâce aux cours fondamentaux suivis, les jeunes soient prêts à reprendre l’école si le système scolaire reprend normalement à l’issue de cette pause d’octobre.

Les autres bénéficiaires seront les 300 professeurs : anciens professeurs de l’école publique en grève, étudiants en études supérieures ne pouvant reprendre les cours puisque l’université est fermée, responsables d’internats, etc. Ces personnes sont toutes qualifiées et habituées à enseigner

Des enseignements académiques et humains

Les professeurs et encadrants vont donner des cours tous les jours de la semaine. Ils enseigneront les matières académiques (langue birmane, anglais, mathématiques). Dans les lieux équipés d’ordinateurs sera ajoutée une initiation à l’informatique. L’après-midi est réservé à des matières plus ludiques permettant de faire vivre aux jeunes quelque chose de positif, dans un contexte anxiogène : chant et musique, artisanat et art, sport. Par ailleurs, dans ce contexte particulier de guerre civile et de vulnérabilité de la population, sont prévus des enseignements sur la façon de réagir face à une situation d’urgence et des cours sur les valeurs de l’éducation, l’éducation à la paix, l’environnement.

Dans le diocèse de Hpa An, les villages risquant d’être l’objet d’attaques de l’armée birmane, l’enseignement sera itinérant. Une camionnette se déplacera de village en village et ne restera qu’un temps avant de se rendre dans un autre village, pour plus de discrétion et de mobilité.

Ce projet vise à soutenir financièrement ces initiatives locales, pour aider très concrètement à offrir une indemnité mensuelle aux professeurs, le transport d’encadrement et des enseignants, ainsi que du matériel pédagogique pour les enfants (cahiers, livres, stylos).

La responsable locale

Mme Lucrecia est en charge de toutes les initiatives éducatives lancées par l’assemblée des évêques birmans. Formée aux Philippines et en poste depuis plus de 10 ans, elle connaît parfaitement l’Eglise birmane et les correspondants locaux qui prennent ces différentes initiatives.

Elle connaît bien aussi le terrain, les acteurs et les enjeux de l’éducation en Birmanie. C’est une femme déterminée qui sait coordonner des actions d’ampleur. Enfants du Mékong a déjà mené avec elle différents projets et l’a fait intervenir comme formatrice auprès de responsables locaux : elle est un partenaire de confiance et un pilier de notre action en Birmanie.

B-3370 Classes informelles cours alternatifs pour 6300 jeunes - ECE - 2022

 

 

B-3370 Classes informelles cours alternatifs pour 6300 jeunes - ECE - 2022

 

Classes informelles pour les écoliers et collégiens de Tachileik

 

 

 

 

B-3370 Classes informelles / cours alternatifs pour 6300 jeunes - ECE - 2022
Mme Lucrecia, qui coordonne ces actions éducatives
Violaine Janssen
Violaine Janssen Relation donateurs et bienfaiteurs, responsable projets Contact