Parrainez un enfant de Lumbang !

L’état Chin est un des états les plus pauvres de Birmanie, situé dans le Nord Ouest du pays. Ne disposant d’aucune ressource naturelle, la région est peuplée de la minorité ethnique Chin et a été mise à l’écart de tout développement par le gouvernement militaire birman pendant des décennies.

 

L'état Chin, Nord Ouest de la Birmanie
L’état Chin, Nord Ouest de la Birmanie

Lumbang est un village situé dans la zone Nord des Chins. Moins développé que Falam, la ville voisine et centre administratif de la zone, Lumbang reste un village important pour cette région parsemée de petits villages très isolés.

Lumbang, le long de la route
Lumbang, le long de la route

L’ethnie Chin rencontrée à Lumbang est celle des Zan Niat. Les ressources dans le secteur sont plus que limitées. La culture (riz, petits légumes…), l’élevage (poulets, cochons), la chasse et la cueillette sont les seuls modes de subsistance pour les familles.

Les enfants parrainés proviennent des familles en difficulté particulière : orphelins, enfants abandonnés, enfants dont les parents ne peuvent travailler la terre correctement pour des raisons de santé, enfants de familles particulièrement nombreuses. Malheureusement, ces cas ne sont pas rares dans cette région où le manque d’accès au soin et la pauvreté doublée d’une vie rude explique une mortalité élevée. Certains enfants viennent de Lumbang même, mais beaucoup viennent de petits villages alentours. Pour ces enfants, il est très difficile de se procurer le nécessaire pour étudier même au primaire dans leur village. Quand ils arrivent à l’âge d’aller au lycée à Lumbang ils ont très rarement de quoi payer les frais d’internat.

Sur le plan de l’éducation, Lumbang bénéficie encore de l’influence du père des Missions Etrangères de Paris Joseph Muffat, qui a beaucoup marqué la population locale et reste très présent dans le cœur des gens. Il est notamment responsable du relativement bon niveau d’éducation. En effet, il a ouvert une Mission School ainsi qu’un couvent pour des religieuses de l’ordre Saint Joseph qui s’occupaient de cette école privée. Sous le régime militaire, l’école a été interdite et nationalisée, et les sœurs renvoyées en France, mais l’épisode a permis de fournir un embryon de système éducatif que les anciens ont essayé de maintenir dans le village. Les infrastructures sont également relativement bonnes : le grand bâtiment qui sert d’école comprend même une salle informatique, ce qui est remarquable pour un village de la région !

L’uniforme scolaire des filles en Birmanie : chemise blanche et londgi vert attaché sur le côté
L’uniforme scolaire des filles en Birmanie : chemise blanche et londgi vert attaché sur le côté

Outre le foyer à vocation sociale tenu par les sœurs Saint Joseph depuis plus de 40 ans, on trouve deux autres foyers à Lumbang. L’un est nouveau et ouvert par un pasteur protestant, et le deuxième appartient à l’école et est surveillée de loin par des professeurs. Quant au foyer catholique, les demandes sont importantes et les sœurs sont contraintes d’accueillir jusqu’à 90 enfants alors que la capacité est plutôt de 70 en fonctionnement normal. Certains enfants abandonnent en cours d’année pour des raisons diverses. Certains n’ont pas de quoi payer les frais d’internat, pourtant maintenus au plus bas par les religieuses. Elles acceptent ainsi quelques enfants qui ne paient pas et qui dépendent même des sœurs pour les dépenses personnelles en vêtements et en produits d’hygiène de base. Ce sont notamment ces enfants que les sœurs ont proposés pour le parrainage, car elles manquent de ressource pour continuer à les soutenir financièrement.

Sœur Agatha, arrivée dans le couvent en Juin 2017 est responsable de la gestion du foyer, et se propose également de se charger du programme de parrainage. Originaire d’un village situé à quelques kilomètres de Lumbang, elle connait donc très bien les besoins des familles de la région dont elle parle plusieurs dialectes, et pourra assurer facilement le suivi des filleuls.

Soeur Agatha
Sœur Agatha

L’objectif principal de ce programme de parrainage est de lutter contre la déscolarisation à Lumbang en soutenant à la fois l’internat des sœurs Saint Joseph et à la fois les enfants les plus pauvres qui n’ont pas les moyens de continuer leur scolarité au collège et lycée.

 

 

 

Le programme de votre filleul est situé dans une zone ouverte où les étrangers peuvent « circuler librement ». Ainsi, vous pouvez venir rendre visite à votre filleul(e), sous certaines conditions. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter Anne Monmoton, responsable des parrainages en Birmanie, par email à l’adresse suivante : amonmoton@enfantsdumekong.com ou par téléphone au : 01 47 91 00 84.

Un grand merci pour votre générosité qui permet à ces enfants de suivre une scolarité sereine dans des conditions décentes !