Le parrainage est-il éthique ?

Le parrainage consiste à soutenir un enfant tout au long de sa scolarité. Avec une contribution mensuelle de 28€ de la part des parrains et marraines (7 € après déduction fiscale), les enfants peuvent assister aux « tuitions », des cours supplémentaires obligatoires mais payants, acheter des fournitures scolaires et financer le transport scolaire. Sont aussi fournis aux filleuls des kits d’hygiène et lorsque c’est nécessaire, un soutien alimentaire.

L’association Enfants du Mékong est riche d’une très belle équipe de « bambous », des volontaires qui partent en mission dans nos différents pays d’action pour au moins 13 mois et vivent avec les directeurs de nos centres locaux. Une des missions des bambous est de sélectionner les filleuls potentiels, ce choix est basé sur trois critères :

  • La motivation de l’enfant pour l’école et l’apprentissage
  • La pauvreté de la famille
  • L’engagement de la famille à garder l’enfant à l’école, et ce pour le plus longtemps possible.

Comment est utilisé l’argent du parrainage ?

Pourquoi le parrainage est plus efficace que les autres dons ?

Les études et mesures d’impact montrent que le parrainage, lorsqu’il est réalisé intelligemment, est une aide bien plus personnelle que le don ponctuel à une association caritative. Voilà pourquoi :

SE BATTRE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS AVEC LE PARRAINAGE

Un enfant parrainé, c’est un enfant dont les parents n’ont plus de soucis à se faire quant au coût de l’éducation. Souvent, les enfants travaillent pour aider aux frais familiaux, et comme un grand nombre de ces frais sont pris en charge par le parrainage, comme le coût de l’école, de l’uniforme, des fournitures… c’est un poids financier en moins pour les parents.

L’enfant n’a plus aucune raison de ne pas aller à l’école, plus serein, il gagne alors en motivation. Il s’agit de donner toutes les clés aux jeunes pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes. Souvent, leur motivation est contagieuse et transmise à leur entourage !

DONNER CONFIANCE AUX FILLEULS

Parrainer un enfant, c’est aussi communiquer avec lui. Les lettres envoyées par les parrains aux filleuls les aide à prendre confiance en eux, ils se sentent soutenus et savent que de l’autre côté de la terre, quelqu’un veille sur eux. Non seulement, cela les motive, mais ils sont aussi poussés à se donner des buts ambitieux et à rêver d’une vie meilleure car c’est souvent la première lettre qui leur est adressée.

Cliquez ici pour en savoir plus sur comment écrire à votre filleul.

Cette communication est aussi une chance pour le parrain de voir comment son soutien a changé la vie du jeune qu’il parraine et d’en savoir plus sur elle ou lui.

L’EFFET A LONG TERME DU PARRAINAGE

Le parrainage fait aussi ses preuves sur le long terme. En 2008, une étude de l’université de San Francisco a démontré que les enfants parrainés on 42% plus de chances de finir leur éducation secondaire que ceux qui ne sont pas soutenus. Encore plus révélateur, ils ont 83% de chances en plus de continuer leurs études à l’université et d’en ressortir diplômés.

Cette étude montre aussi que les jeunes parrainés s’impliquent plus souvent pour le bien-être de leurs communautés une fois adultes et deviennent des modèles pour leur entourage, une preuve que l’éducation est une échappatoire contre la pauvreté.

Les filleuls deviennent de grands soutiens pour leur entourage et utilisent souvent leur premier salaire pour aider leurs familles. Les donations ponctuelles sont bien entendu les bienvenues, mais le parrainage est une approche bien plus personnelle qui permet aux enfants de se sentir valorisés et de gagner en confiance.

Le parrainage change vraiment la vie des filleuls, soutient des communautés, et aide les jeunes et leurs familles à échapper à la pauvreté. Comme le dit cette célèbre citation de Lao Tseu « Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. »

Parrainer un enfant

Quelques idées fausses sur le parrainage

LA SELECTION DES FILLEULS DIVISE LES COMMUNAUTES, ou créé des jalousies

Le parrainage peut être perçu comme source de divisions de par sa nature sélective car un seul enfant est choisi par famille, par village. C’est une perception qui, bien que compréhensible, est souvent erronée. Les frères et sœurs du jeune parrainé sont heureux pour lui et très fiers. Ils sont aussi remotivés dans leur travail scolaire. En outre, l’argent du parrainage aide la famille entière à améliorer ses conditions de vie grâce à la distribution de kits d’hygiène, de sacs de riz et autres denrées alimentaires. Une petite partie du parrainage est aussi distribuée en liquide, qui peut être utilisé en cas d’urgences comme un souci de santé dans la famille du filleul.

Choisir sur le mérite ou la motivation peut être négatif pour l’enfant.

Tous les parrains qui se sont rendus sur place savent que cela est faux. Les enfants sont vraiment motivés par le parrainage, ils travaillent plus pour pouvoir atteindre leurs rêves, qu’ils savent enfin possibles grâce à leur parrain. Le parrainage, ce n’est pas donner de l’argent pour donner de l’argent. C’est financer la scolarité d’un jeune, pour lui permettre d’atteindre lui-même ses objectifs et d’améliorer sa situation et celle de la famille.

Une fois que les enfants sont choisis pour faire partie d’un programme de parrainage, ils gagnent en confiance en eux et sont ravis de savoir que quelqu’un croit en eux, plutôt qu’un don fait par pitié.

Cette relation personnelle est aussi une garantie pour le parrain, qui est en lien direct avec la personne impacté par sa donation, peut suivre le progrès de sa scolarité, construisant ainsi un lien à long terme avec son filleul.

LES REPERCUSSIONS DU PARRAINAGE INDIVIDUEL

Souvent, les associations caritatives investissent dans une communauté entière en construisant des écoles, en permettant l’accès à l’eau courante, à l’électricité… si Enfants du Mékong participe à de tels projets, ce n’est pas le cœur de l’association.

De notre côté, nous sommes convaincus qu’investir dans une personne en particulier offre de meilleurs résultats sur le long terme. En effet, soutenir une communauté entière est onéreux, tant et si bien qu’une seule communauté sera aidée, à l’inverse, le parrainage permet de soutenir un grand nombre d’enfants dans beaucoup d’endroits.

De plus, comme nous l’avons déjà mentionné, le parrainage d’un jeune est un soutien pour toute sa famille, l’aidant à échapper à la pauvreté et œuvre ainsi pour toute sa communauté.

En outre, avec Enfants du Mékong, il est aussi possible de soutenir un groupe de jeunes avec le parrainage collectif. C’est une solution idéale pour ceux qui souhaitent aider une communauté d’élèves, plutôt qu’un jeune en particulier.

A 100% DERRIERE LE PARRAINAGE

Oui, le parrainage fonctionne ! Les marraines et parrains d’Enfants du Mékong, et surtout leurs filleuls, en témoignent tous les jours.
Les jeunes bénéficient d’une éducation et sont soutenus tout en restant auprès de leurs familles, leur développement est suivi de près par nos volontaires et nos responsables de programmes locaux.
Cette aide apporte vraiment aux jeunes le petit coup de pouce de confiance en eux dont ils ont besoin pour poursuivre leur scolarité, entreprendre des études supérieures afin de les sortir, eux et leur famille, de la pauvreté et continuer à aider leur communauté.

Je parraine
Construction d’une nouvelle école pour les enfants de Nasavanh