Parrainez via Marie V H

Comme elle, rejoignez l’aventure du parrainage

Je parraine via Marie V H

Pourquoi parler du parrainage ?

En sillonnant l’Inde, puis l’Asie du Sud Est tout en couplant voyage et volontariat dans des ateliers de tissage il y a plus de 10 ans, j’ai développé un attachement profond pour cette région et le désir de m’investir pour le développement économique des minorités ethniques. J’ai fondé l’association Trendethics !

En septembre 2013, avant de repartir pour le Myanmar, j’ai décidé de parrainer une première petite fille qui avait 7 ans à l’époque : Ma Seng Nu Aung. Je l’ai visitée dans l’Etat Katchin au nord, hors sentier touristique, c’étaient mes quatre jours les plus magiques sur deux mois de voyage. Bien plus qu’une rencontre, une expérience qui m’a fait courir après des buffles en pleine montagnes, grimper comme tarzan dans des endroits improbable pour voir des éléphants ! Dans sa dernière lettre elle m’a dit qu’elle voulait être médecin ! Je suis fière et j’espère qu’elle y arrivera, en tout cas je la soutiendrais jusqu’au bout de ses études !

Depuis, j’ai pris deux autres parrainages : Mewissa, une fillette Karen qui habite en Thaïlande à la frontière Birmane dans la province du Ratchaburi, que j’ai aussi visitée et Truc Monica qui vit dans la région isolée de Kontum dans les Hauts Plateaux au centre du Vietnam.

Truc, je l’ai rencontré deux fois, je suis heureuse car elle a terminé ses études de coiffure et travail.

Mon parrainage a été basculé sur une nouvelle petite fille Y Lina que je ne connais pas encore ! Elle provient de la minorité Jaraï toujours dans la province de Kontum au Vietnam et elle veut être institutrice ! Ses parents sont divorcés, son père l’a abandonnée et est parti sans nouvelles. Elle est donc sous la responsabilité de sa mère, qui est malade. Cette dernière travaille en tant qu’agricultrice journalière, son revenu est très instable.

Au delà du faite qu’au quotidien j’aide ses enfants à accéder à l’éducation et à un futur métier, c’est une façon ultra concrète d’être en contact régulier avec ses pays que j’aime, d’avoir des informations uniques à travers les newsletters d’Enfants du Mekong, des remontés terrain des volontaires bambou qui sont sur place au contact de la population et d’échanger avec des passionnés de l’Asie !

Et surtout, aller à la rencontre d’un filleul, c’est plus qu’un simple voyage, c’est une rencontre authentique qui change la vision que l’on peut avoir lors d’un simple voyage !

Alors #ToiAussiParraine ! 😀

Qu'est-ce que le parrainage ?

Enfants du Mékong et Marie vous remercient !

Votre parrainage va permettre d’améliorer concrètement le quotidien de votre filleul : en plus de trouver le chemin de l’école, il sera nourri, habillé et parfois soigné. Au-delà de ce soutien financier, c’est aussi un lien affectif qui se tisse avec votre filleul au fil des années. Il vous écrit deux ou trois lettres par an qui vont vous permettre de découvrir son quotidien et suivre sa scolarité.