J’écris à mon parrain quatre fois par an pour le remercier de son soutien. | Enfants du Mekong

J’écris à mon parrain quatre fois par an pour le remercier de son soutien.

Lotiana, Laos

"Je m’appelle Lotiana, j’ai dix ans.

Je suis parrainée par Enfants du Mékong depuis un accident grave survenu il y a 6 ans. J’étais allée jouer dans des cendres encore chaudes. J’ai passé deux mois à l’hôpital de Vientiane et aujourd’hui encore je porte les stigmates de ce drame sur mes membres. De ce séjour à l’hôpital entre la vie et la mort, j’en ai tiré une vocation : celle d’être infirmière, comme ces gentilles dames qui se sont si bien occupées de moi.

Aujourd’hui, je n’ai plus mal. Il ne me reste que des moignons sensibles aux chevilles mais je mène une vie de petite fille de dix ans quasiment normale. Je suis en 6e et je vais à l’école en bus avec mes amies. Ma matière préférée est la littérature et j’aime en particulier raconter des histoires. Mon dernier récit ? L’histoire des poules de ma basse-cour.

Mon plat préféré est la soupe de pousses de bambou que j’adore préparer avec ma maman et mon animal préféré est l’éléphant, sans l’ombre d’une hésitation. Je les dessine facilement sur des cahiers. J’écris à mon parrain quatre fois par an pour le remercier de son soutien. Je ne reçois pas toujours de lettre de sa part, du coup, lorsque j’en reçois une, je suis vraiment heureuse.

J’aimerais un jour aller à Vientiane, retrouver ma tante qui y est médecin. Venir en France ? Surtout pas ! Oui, j’ai bien trop peur de me faire enlever comme les enfants  dans les feuilletons thaï que je vois à la télé !"